Rubriques




Se connecter à

Face à la pénurie de personnel en cuisine, des restaurateurs de Cannes proposent des extras aux retraités volontaires

Confrontés à un manque criant de personnel, les gérants du Bar du marin à Cannes lancent leur appel du 18 juin auprès de retraités volontaires pour faire des extras en cuisine, avec toute leur assistance pour confectionner un plat traditionnel. À leurs marmites !

Alexandre Carini Publié le 18/06/2022 à 07:25, mis à jour le 18/06/2022 à 07:57
Pour pallier le manque de personnel qualifié, Dimitri et Hervé en appellent aux retraités! Photo A. Carini

Au Bar du marin, voisin de leur Café Brun, Hervé Audierne et Dimitri Vankerm en appellent aux anciens. Un appel du 18 juin, pour que la bonne bouffe fasse résistance. Car leur établissement, comme nombre de restaurants, souffre cruellement d’une pénurie de main-d’œuvre.

"Aujourd’hui, notre profession affronte une situation sans précédent. Soit on ne trouve plus de personnel pour travailler, soit le personnel en place veut partir, déplore Hervé. Dans quinze jours, si on ne trouve pas un nouveau chef de cuisine, on sera obligé de fermer une de nos deux affaires, qui tournent pourtant bien."

Une situation à laquelle les gérants, qui ont investi du temps et de l’argent pour rénover le Bar du marin tout en conservant l’esprit des lieux, ne veulent pas se résoudre.

Assistance pour les courses et en cuisine

Alors Hervé entend faire d’une assiette deux coups de fourchette, avec cette idée de solidarité intergénérationnelle, qui lui trotte depuis un moment en tête.

 

"J’avais envisagé de créer un resto qui solliciterait des pays et mamies, parfois isolées et dans le besoin, pour intégrer la cuisine avec un plat traditionnel qu’ils maîtrisent bien."

Le manque d’effectif, depuis la crise de la Covid, l’incite à franchir le pas pour la bonne cause. Exploiter le savoir-faire des grands-pères et grands-mères volontaires, pour un dîner avec plat et dessert. « On se mettra à leur service en les assistant pour faire leurs courses le matin, puis aux fourneaux pour les aider à cuisiner pour une trentaine de personnes. On s’adaptera à 100% à leur façon de travailler, précisent Dimitri et Hervé, qui espèrent proposer deux à trois soirées par semaine avec ces plats de grand-mère.

Annie Fenech remet le tablier!

Première retraitée volontaire, Annie Fenech reprend du tablier dans son ancien établissement, à 72 ans, pour ses fameux légumes farcis. Une soirée attendue fin juin au Bar du marin. (Photo A. Carini)

Des "extras" déclarés bien sûr, qui seront rémunérés environ 150 euros la soirée, afin que les intervenants mettent aussi du beurre dans leurs propres épinards. "Cette opération peut à la fois soulager notre besoin de personnel cuisinier, mais aussi recréer des liens familiaux à l’ancienne", espèrent-ils. La première "mamie" à se prononcer en faveur de ce projet à une haute valeur symbolique. Annie Fenech, ancienne patronne et cuisinière au Bar du marin durant quarante-huit ans, va remettre son tablier pour aider à la survie de son ancien établissement. À 72 ans, celle-ci accepte de servir à nouveau ses fameux légumes farcis, pour une soirée exceptionnelle fin juin (sans doute le jeudi 30), voire peut-être pour d’autres dates et recettes.

Un dévouement exemplaire qui en appelle d’autres au Bar du marin. Comme on multiplie les petits pains…

 

 

 

Tout "papy" ou toute "mamie" maîtrisant bien un plat traditionnel et souhaitant faire un extra en cuisine au Bar du marin peut contacter Hervé Audierne au 06 10 49 39 90 ou Dimitri Vankerm au: 06 60 03 60 61

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.