“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Espresso Monte Carlo, la marque qui vise l'excellence au naturel

Mis à jour le 28/10/2017 à 12:23 Publié le 31/10/2017 à 18:30
La marque monégasque a développé une gamme Premium et une gamme 100 % bio,  plus des cadeaux d'entreprise.

La marque monégasque a développé une gamme Premium et une gamme 100 % bio, plus des cadeaux d'entreprise. C.L.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Espresso Monte Carlo, la marque qui vise l'excellence au naturel

On choisit ce qu'on achète. Plus qu'un rappel une devise. Et c'est ce qui anime les créateurs d'Espresso Monte Carlo. Après seize mois de recherche, la marque monégasque lance sa gamme de cafés en capsules 100 % bio. Des produits traditionnels et modernes, destinés à la grande distribution

L’idée

Ne proposer au consommateur que du café torréfié de manière artisanale conditionné en capsules modernes, sans exhausteur de goût ni additifs d’accoutumance. Lui offrir le meilleur. En hypermarché pour toucher le plus grand nombre.

"Monaco est une référence mondiale de l’excellence. L’ambition d’Espresso Monte-Carlo est d’y faire honneur en lui associant la pertinence du naturel", indiquent ses dirigeants, Hayim Fresko et Mario Falchi.

L’histoire

L’aventure démarre il y a trois ans, quand Mario Falchi se rend compte qu’il boit des cafés bourrés d’additifs. Lui qui est né dans un potager, élevé aux petits pois et aux fèves du jardin, en prend des crampes à l’estomac.

Vexé, il décide de se lancer. Pour lui, dénoncer ne suffit pas. Il faut faire du vrai, du bon.

Le process

Espresso Monte-Carlo s’appuie sur un importateur de café qui correspond à ses valeurs, le Bordelais Belco. La torréfaction se fait en France et en Belgique.

La mise en boîte à l’atelier protégé L’Esatitude de Menton.

Le tandem gagnant

Mario Falchi, l’artiste, la sensibilité exacerbée, installé à Monaco depuis 18 ans. Hayim Fresko, le gestionnaire turc, le sportif qui distribue de jeu, le numéro 10 qui a œuvré dans le textile et la déco de yachts: le duo à la tête d’Espresso Monte-Carlo s’est rencontré à la Chambre de Développement Économique de Monaco, l'actuel MEB.

Le produit

C’est sa fierté: la gamme vient de s’enrichir de cinq références 100% bio labellisées commerce équitable. Rien que du café de petits producteurs, deux pures origines, Éthiopie et Colombie, un ristretto, un velluto et un déca gourmand.

Des cafés de la dernière récolte, lavés, torréfiés à 200 degrés, là où les industriels poussent jusqu’à 900. Des capsules microperforées, biodégradables, compostables, emballées individuellement dans de l’alu.

Le produit est un peu plus cher du fait de la qualité. Une différence autour des dix centimes. «On choisit ce qu’on achète», rappelle Hayim Fresko.

Espresso Monte-Carlo ambitionne d’être la référence gagnante en grande distribution. Elle est déjà dans le top des ventes de capsules au Carrefour d’Antibes.

La distribution

Si elle a une boutique à Monaco et ouvrira son site courant novembre, Espresso Monte-Carlo vise les rayons premium de la grande distribution. La marque est déjà chez Carrefour, Casino, Monoprix, Spar.

Elle est présente à l’export en Italie et en Turquie, a des contacts avancés en Chine, aux États-Unis et en Suède. La France est le plus gros marché de café en capsule au monde avec 1,3 milliards de chiffre d'affaires.

espressomontecarlo.com


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.