“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

ENQUÊTE. Nous sommes entrés en un clic dans le monde édifiant du trading en ligne

Mis à jour le 10/07/2020 à 11:29 Publié le 10/07/2020 à 11:28
Illustration

Illustration Photo C.D.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

ENQUÊTE. Nous sommes entrés en un clic dans le monde édifiant du trading en ligne

Il suffit d’un clic, fut-il juste dicté par la curiosité, pour qu’un message vous relance dans les cinq secondes sur Messenger. Nous avons tenté l’expérience sur l’un des sites de formation au trading, épinglé par l’AMF (Association des marchés financiers). Édifiante.

Intéressé par le trading, mais sans aucune formation, j’explique par message être fasciné par le monde du trading et être surtout en quête d’un complément de salaire.

Paul est mon interlocuteur. Il m’adresse plusieurs fichiers de présentation.

"Le Netflix de la formation trading"

Une vidéo surtout. Super marketée, elle présente les grands principes de la formation, rappelle au passage que "95% des richesses mondiales sont détenues par seulement 5% de la population", mais qu’il n’y a pas de fatalité.

Quelques témoignages de success-story de membres de la communauté. Le montage de la vidéo est rythmé, chic et accrocheur. Un dernier slide affiche les tarifs d’adhésion: de 200 à 1.000 euros pour le pack Gold sans compter les 100 euros d’abonnement mensuel.

Suis-je intéressé par un entretien avec son référent? A la quatrième relance de Paul, je finis par accepter.

Rendez-vous est pris pour le lendemain. Conférence audio à trois. Paul laisse son "boss", Khalid, dérouler l’argumentaire. Son CV d’abord. En décembre dernier, il travaillait encore dans une compagnie d’assurances.

Il a 22 ans. Il est marseillais. Le trading a changé sa vie: "Mes revenus sont déjà à quatre zéros. Paul, lui, il a 19 ans. Il est de Toulon. Il va sans doute gagner un peu plus de 1.200 dollars pour son premier mois parmi nous."

Le discours est posé.

La formation? Elle est uniquement en ligne, mais dispensée par "un groupe de traders professionnels de très haute volée". "On est le Netflix de la e-formation au trading. Quand tu te sentiras prêt, tu peux investir sur le marché des devises, le Forex. Pour être gagnant à tous les coups, tu peux te contenter de faire des copier-coller des ordres que te proposeront nos traders". "En juin, avec les cryptomonnaies, j’ai fait fois 12!"

Multiplier les petits... post

Magnifique, mais Khalid a une proposition gigogne. Le trading, c’est déjà de l’argent assuré. Mais si j’opte pour le pack Gold, je peux également faire du marketing relation (MLN) pour son site: "Tu recrutes de nouveaux membres, et ils intègrent ton équipe. Tu es rétribué pour ça. Ensuite, c’est toi qui les gères et les animes. On va aussi te proposer de diffuser auprès de ta communauté des offres diverses, sur des voyages, des séjours touristiques, etc. Là aussi c’est à toi d’animer ton équipe, mais c’est assez simple. Ça peut très vite te rapporter entre 200 et 400 dollars par mois."

A peine de quoi rembourser l’investissement formation? Khalid confirme.

Mais sort illico son joker. "Je ne vais pas te parler de ceux qui, chez nous, gagnent des centaines de milliers d’euros par mois. Là, c’est un investissement personnel absolu. Il n’empêche, un de nos membres - qui ne nous a pourtant rejoints que fin 2019! -, se fait déjà 30.000 euros par mois. Le plus fort, c’est qu’il continue de bosser. Il est pompier, c’est sa passion."

Après un tel discours, si le feu de la tentation couve en toi, l’affaire peut très vite être entendue.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.