“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

En mission économique dans un pays en crise

Mis à jour le 30/03/2016 à 05:07 Publié le 30/03/2016 à 05:07
« La conjoncture est difficile mais les fondamentaux du Brésil sont solides », estime Michel Dotta, le président du Monaco Economic Board (MEB), qui conduit la mission économique à São Paulo.

« La conjoncture est difficile mais les fondamentaux du Brésil sont solides », estime Michel Dotta, le président du Monaco Economic Board (MEB), qui conduit la mission économique à São Paulo. Photo DR

En mission économique dans un pays en crise

Après un cycle de trois ans en Asie, le Monaco Economic Board (MEB) se concentre aujourd'hui sur l'Amérique latine. Samedi, 40 entrepreneurs s'envolent vers la capitale économique du Brésil

Le Brésil. Sixième économie mondiale. Un potentiel économique considérable. Depuis des années, des entreprises adhérentes au Monaco Economic Board (MEB) rêvent de partir à la conquête de cette puissance économique en devenir. Elles ont dû patienter, l'ex-Chambre de développement économique ayant misé sur l'Asie. Pendant trois ans, de nombreuses entreprises monégasques ont ainsi participé à des missions économiques à Hong Kong, Shanghai, Singapour et Pékin (lire le bilan ci-dessous).

Après ce cycle asiatique, Michel Dotta, le président du MEB, offre un nouveau territoire aux appétits des entrepreneurs monégasques : l'Amérique latine. Ce samedi 2 avril, il conduira une délégation d'une quarantaine de personnes, représentant vingt-cinq entreprises de Monaco, à São Paulo, la capitale économique du Brésil. Une mégapole de 11 millions d'habitants…

«Débouchés intéressants»

Si le Brésil intéresse de nombreuses entreprises de la Principauté depuis des années, la date de cette mission économique n'est pas des plus propices. Le pays traverse actuellement une crise politique majeure et son économie est en récession (lire par ailleurs).

« La conjoncture est difficile...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct