“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Elle produit des ingrédients à base de micro-algues: la startup niçoise Inalve lève 1,6 million d'euros

Mis à jour le 12/03/2019 à 13:54 Publié le 12/03/2019 à 18:30
Hubert Bonnefond et Christophe Vasseur veulent, avec leur procédé industriel, répondre aux besoins alimentaires des animaux et donc des hommes.

Hubert Bonnefond et Christophe Vasseur veulent, avec leur procédé industriel, répondre aux besoins alimentaires des animaux et donc des hommes. (Photo D.R.)

Elle produit des ingrédients à base de micro-algues: la startup niçoise Inalve lève 1,6 million d'euros

Spécialisée dans la production d'ingrédients à base de micro-algues marines naturelles, la startup de biotechnologie niçoise Inalve vient de lever 1,6 million d'euros. Son objectif? Fournir à l'agro-industrie une solution raisonnée et innovante destinée à l'alimentation animale d'élevage.

Le tour de table a été bouclé fin 2018 mais la startup niçoise de biotechnologie, lauréate à deux reprises du concours mondiale de l'Innovation 2030, vient juste de communiquer à ce sujet. Cette somme levée auprès des fonds R2V, région Sud Investissement et d'investisseurs privés comme Angels for Greentech, Insead BA, Arts et Métiers, Angel's Bay Invest… lui permettra d'industrialiser sa production de micro-algues destinée à l'alimentation animale d'élevage.

Visant dans un premier temps l'aquaculture, la startup va installer dans la région un pilote d'une capacité annuelle de près de dix tonnes de micro-algues. Elle poursuivra également les tests de ses ingrédients sur la filière animale.

Fondée en 2016 à Nice par Christophe Vasseur et Hubert Bonnefond, deux chercheurs en biotechnologies, Inalve a mis au point un procédé industriel breveté permettant la culture de micro-algues en biofilm avant qu'elles ne soient par la suite transformées en farine riche en protéines. Le but étant de se substituer à la farine de poissons qui favorise la surpêche et l'appauvrissement des ressources maritimes.

On estime en effet que d'ici 2025, les protéines végétales et les farines de poissons qui sont la base de l'alimentation animale viendront à manquer. En 2050, ce sont près de 60 millions de tonnes de protéines qu'il faudra produire pour nourrir les animaux d'élevage, en particulier en aquaculture.

Riches en protéines, acides aminés, antioxydants, les micro-algues constituent une alternative naturelle et renouvelable pour pallier cette pénurie annoncée de ressources.

Bon pour les animaux et l'environnement

Plus rentable et écologique que les productions classiques, le procédé d'Inalve permet une production raisonnée et innovante.  Les micro-algues remplacent les farines végétales, comme le soja très consommateur en eau, et celles animales enrichies en produits chimiques et antibiotiques. A titre d'exemple, le rendement par hectare de production de micro-algues Inalve qui s'effectue sur tout type de sol bénéficiant de lumière et d'eau est 40 fois supérieur au soja.

«Nourrir la planète avec un aliment bon pour la santé animale et humaine en ayant un impact environnemental minimal est le double challenge que nous nous étions fixés lorsque nous avons conçu notre technologie, explique Christophe Vasseur, président et cofondateur de la startup. Ce projet a reçu le soutien de nombreux acteurs et partenaires qui nous accompagnent depuis nos débuts, comme Bpifrance, l'incubateur Paca-Est et l'Inria. Cette nouvelle étape de notre développement va nous permettre de produire à grande échelle, poursuivre notre campagne de recrutement avec l'intégration d'une dizaine de collaborateurs et débuter la commercialisation dès 2019.»

A moyen terme, Inalve veut fournir l'ensemble de l'agro-industrie avec une solution agricole raisonnée, meilleure pour la santé des animaux et donc de l'homme.

à partir de 1 €


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct