Rubriques




Se connecter à

Didier Gamerdinger réagit à la mobilisation du 7 février : «Tout ne va pas si mal à Monaco»

Le Conseiller de gouvernement ministre des Affaires sociales et de la Santé a réagi ce lundi, lors d'un point presse, à la manifestation emmenée par l'Union des syndicats de Monaco la semaine dernière, et il a choisi de relativiser.

La rédaction Publié le 12/02/2019 à 09:30, mis à jour le 12/02/2019 à 09:17
Pour Didier Gamerdinger, les manifestations sont dans la façon de fonctionner de l’USM. Photo Cyril Dodergny

Quelques jours à peine après la grève du 7 février dernier, le Conseiller de gouvernement ministre des Affaires sociales et de la Santé, Didier Gamerdinger ne pouvait pas rester muet.

LIRE. Intérim, syndicats, transition numérique : on fait le point sur les projets de réformes du monde du travail à Monaco

 

Pour autant, pas de grande annonce non plus. Le Conseiller reste philosophe et tempère la situation: "L’USM a régulièrement des mouvements de revendication. C’est leur façon de fonctionner. Je considère et je ne suis pas le seul, qu’à Monaco, la situation est déjà bien. On assure le plein-emploi, nous accompagnons les salariés vers le retour à l’emploi, savoir que ses enfants pourront travailler à Monaco, ça donne de la sérénité. Le cadre de travail est bon, et le salaire moyen est intéressant. On est dans un environnement qui est plutôt favorable."

Ce salaire moyen, de 4 130,05 € en 2018, enthousiasme Christophe Glasser, le secrétaire général de l’USM: "Cela signifie qu’accéder à notre revendication d’un salaire minimum à 2 250 euros brut ne devrait pas déranger les employeurs de Monaco!"

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.