Rubriques




Se connecter à

Déconfinement: on fait le point sur les mesures sanitaires que les restaurateurs devront appliquer à Monaco

Ouvrir oui, mais dans des conditions sanitaires ciblées. Le gouvernement de Monaco a édicté une fiche sanitaire que les restaurants (et bars) se doivent de respecter. Voici les points essentiels.

Ludovic Mercier (lmercier@nicematin.fr) Publié le 26/05/2020 à 10:30, mis à jour le 26/05/2020 à 10:49
Illustration Photo JFO

En cuisine
- Port du masque chirurgical obligatoire et à renouveler toutes les 3 ou 4 heures maximum.
- Le plan de nettoyage et de désinfection doit être renforcé.
- Pour les repas à emporter, la coactivité et le contact avec le livreur doivent être limités. Une zone de dépose des repas déjà emballés doit être prévue, avec présence de produits hydroalcooliques
- Pour la réception des marchandises, le restaurateur doit prévoir une zone de dépose en extérieur.

Salle et terrasse
- La réservation est obligatoire pour les clients voulant manger sur place.
- Le personnel de salle doit porter un masque.
- Le placement en terrasse est privilégié.
- 4 ou 6 personnes maximum par table, tout en assurant un espacement de 50 cm entre les convives.
- Seul le service à table est autorisé ; le service au comptoir/bar est interdit.
- Mettre à disposition des produits hydroalcooliques à l’entrée du restaurant
- Les tables doivent être séparées de 1,50 mètre ou des éléments de séparations, d’une hauteur suffisante, entre celles-ci doivent être installés.
- Tables, chaises, écrans de protection, accessoires de table et condiments doivent être nettoyés entre chaque client.
- Le recours aux menus affichés ou disponibles smartphone ou cartes plastifiées nettoyables doit être privilégié.
- Le service en buffets/self-service et assiettes à partager est proscrit.
- L’ambiance musicale doit être modérée.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.