Crise de l'énergie : "Il y aura une hausse et un effort substantiel à faire pour la financer à Monaco"

A l'occasion de sa rentrée devant les médias locaux, ce vendredi, le ministre d'Etat Pierre Dartout a confirmé une hausse à prévoir des tarifs et assuré réfléchir à la mise en place d'un bouclier tarifaire pour limiter l'impact sur les foyers

Julie Baudin Publié le 18/09/2022 à 08:51, mis à jour le 17/09/2022 à 21:52
Pierre Dartout Photo Stéphane Danna/Dir.Com

La Principauté n’est forcément pas épargnée par la crise énergétique qui secoue l’Europe. Et si rien n’est encore abouti à Monaco - c’est sans doute une question de semaines -, une réflexion est entamée sur ce sujet, notamment sur le fameux bouclier énergétique et les mesures pour diminuer la consommation d’énergies.

« Pour année 2022, l’augmentation pour la Principauté a été très modérée car il y a eu des anticipations menées par la SMEG qui a fait preuve de vision objective et efficace, reconnaît Pierre Dartout. Mais bien entendu, le prix, dans l’absolu, continue d’augmenter très fortement. »

"Ce qu'on appelle le bouclier tarifaire"

En France, jeudi, Elisabeth Borne, la Première ministre, a annoncé pour les particuliers une hausse de 15 %. « Mais la hausse réelle est beaucoup plus élevée, ajoute Pierre Dartout, elle dépasse 100 %. Clairement ça veut dire qu’elle est largement compensée pour le contribuable.

 

En Principauté, nous sommes très liés à la France sur le plan énergétique, notamment par la fourniture d’électricité, mais aussi par le fait qu’il y a un objectif d’avoir des tarifs comparables.

Cependant, pour le moment, nous n’avons pris aucune décision concernant le taux d’augmentation effective de l’électricité pour les particuliers. Bien évidemment cela s’inscrira dans une démarche à la fois de vérité - il y a une augmentation du prix à la base - mais également avec une volonté de compenser par le budget ces hausses très élevées : c’est ce qu’on appelle le boucler énergétique. »

Le ministre d’État est clair : « Il y aura une hausse, pas très loin de ce que la France annonce, ce qui voudra dire qu’il y aura un effort substantiel à faire pour la financer. »

La Principauté a-t-elle à craindre des coupures ? « Avant de parler de coupure, il y aura d’autres mesures d’économies d’énergie à prendre. Mais il faut faire passer à tous un message de responsabilisation pour que nous soyons plus économes. Je n’aime pas trop le mot sobriété, je préfère celui de maîtrise de la consommation. Car nous sommes tous responsables de cela. »

 

"Partout des efforts seront à faire"

Des efforts sur l’éclairage public devront sans doute être faits - « et on peut dire qu’il y a des choses excessives, mais ce n’est pas propre à Monaco » -, comme s’habituer aussi à baisser de quelques degrés le chauffage et la climatisation.

« Ce que nous présenterons dans les prochaines semaines c’est le taux d’augmentation qui sera retenu pour les particuliers et les mesures qui pourraient être prises pour les entreprises pour mieux économiser l’énergie. Je sais qu’elles sont inquiètes et les décisions seront prises en concertation avec elles. Mais que chacun soit bien conscient qu’il faut économiser l’énergie, c’est parfois plus efficace qu’une mesure trop contraignante. »

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.