Rubriques




Se connecter à

Connect Pro lance un fonds d'investissement dédié à la transmission et à la relance des PME de la Région Sud

Le fonds d’investissement Sud Rebond de Connect Pro est dédié à la transmission et à la relance des PME de la Région Sud.

K.Wenger Publié le 29/06/2021 à 10:30, mis à jour le 28/06/2021 à 12:03
De gauche à droite. David Domingues, Franck Paoli et Damien Garau de Connect Pro. (pHOTO D.R.)

Et de trois pour Connect Pro. La société de gestion de portefeuille marseillaise fondée en 2007 vient de lancer son troisième fonds d’investissement.

"Baptisé Sud Rebond, "il est dédié à la transmission et à la relance des PME de la Région Sud, précise Franck Paoli, le président de Connect Pro qui, avec ses deux précédents fonds Connect Capital et Connect Invest, a levé près de 70 M€ et mené 33 opérations. Nous répondons à un double besoin : celui de pérennisation et de développement de sociétés saines impactées par la Covid-19 et qui souhaitent rebondir en sortie de crise." 

Sud Rebond a une durée de dix ans prorogeable de deux fois un an. Il intègre les critères ESG (environnementaux, sociétaux et de gouvernance), ce qui lui a valu d’obtenir le label Relance du ministère de l’Economie et des Finances.

Pour qui?

Le premier closing de Sud Rebond est de 15 M€ "mais la levée de fonds auprès d’investisseurs reste ouverte pendant encore un an de manière à le porter à terme à 20-25 M€, ce qui renforcera son ancrage dans la région", ajoute David Domingues, directeur de Pro Connect.
Les critères de sélection: avoir un chiffre d’affaires compris entre 5 et 20 ME, une masse salariale allant de 20 à 100 collaborateurs. "Nous n’avons pas de stratégie sectorielle mais une géographique. Nous souhaitons être proches des dirigeants que nous accompagnons : jusqu’à deux heures de route. Nous adressons les entreprises qui ont une problématique managériale comme le capital transmission. Ce qui nous demande de disposer des fonds pour racheter la société et avoir une forte composante entrepreneuriale pour trouver le repreneur, le mettre en selle et l’accompagner afin que la greffe prenne", complète Franck Paoli qui anticipe de nombreux dossiers dans les mois à venir.

 

Autre cible, les managers qui ont des stratégies de développement ambitieuses mais qui, déboussolés par ce qu’on vient de vivre (Gilets jaunes, Covid), ne se sentent pas de les conduire seuls.

Sa plus-value?

Sud Rebond réunit autour de lui des investisseurs institutionnels (bancaires comme la BPMed, le Crédit Agricole Alpes-Provence et Provence Côte d’Azur; consulaires comme les chambres de commerce Aix-Marseille Provence, Nice Côte d’Azur et Var), des assureurs et une trentaine d’entrepreneurs de la région. Au nombre desquels Pierre Ippolito, directeur général d’Azur Trucks à Villeneuve-Loubet, ou Christophe Courtin, président de Flex-O et de Courtin Real Estate à Sophia Antipolis.

"Ces chefs d’entreprise ont pris l’engagement d’être accessibles pour apporter leur expertise qu’elle concerne leur expérience digitale ou bien leur management", poursuit David Domingues. Un modèle vertueux qui permet donc au dirigeant de sortir de son isolement, d’échanger avec d’autres entrepreneurs tout en restant maître de son destin.
"Nous croyons beaucoup au collectif, reprend Franck Paoli, et nous le mettons en avant dans la constitution de nos tours de table. Tous les institutionnels qu’ils soient banquiers, CCI, autres fonds d’investissement, entrepreneurs… sont les bienvenus."

Quel ticket?


"Le ticket de Sud Rebond, entre 1 et 2 M€, permettra de fédérer un pool de 3 à 4 fonds régionaux pour un montant total compris entre 3 et 8 M€, détaille Damien Garau, directeur général de Connect Pro, qui anticipe un effet levier conséquent. Ainsi, le modèle de co-investissement permet un effet de levier intéressant sur les fonds propres, complété par un endettement soutenable pour l’entreprise."

 

Au total, ce sont huit à douze entreprises qui pourront être accompagnées par Sud Rebond. 


> www.connect-pro.fr/

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.