Rubriques




Se connecter à

Comment un inventeur Niçois rend possible l’inaccessible ?

Il s'appelle Raoul Parienti, il est notre serial inventeur Niçois et on lui doit déjà le Top-braille (appareil qui permet de traduire -7 langues disponibles- n'importe quel texte imprimé) ou le Freeway (Tricycle-trottinette électrique). Autre invention, autre brevet, Raoul Parienti s'investit aujourd'hui pour EasyAccess, un dispositif non invasif qui permet aux personnes en situation de handicap moteur d'accéder à des établissements publics ou privés dont l'entrée est encore équipée de marches. Un financement participatif est en cours.

Agnès Farrugia Publié le 05/01/2022 à 13:06, mis à jour le 05/01/2022 à 13:07
Le dispositif EasyAccess, inventé par le Niçois Raoul Parienti, a déjà remporté le Grand Prix du Handicap de la Ville de Paris et une médaille d’or au concours Lépine 2016. D.R.

Depuis la loi du 11 février 2005 qui imposait à tout établissement recevant du public (ERP) de se rendre accessible aux personnes handicapées, notamment moteurs, pas grand-chose n’a changé. Peu ont fait les travaux. Et parfois, ces travaux sont irréalisables car les sites sont classés, donc intouchables. En France, on compte encore quelque 800.000 établissements qui ne sont toujours pas accessibles aux handicapés moteurs. C’est pour pallier ce manquement que notre serial inventeur niçois, Raoul Parienti, l’homme aux 150 brevets, a fait chauffer sa science, poussé par quelques connaissances au sein de l’association des Grands invalides de guerre.

Facile, instantané, autonome

L’idée est presque simple. On respecte l’existant, on ne fait aucun travaux et on vient installer EasyAccess en quatre heures seulement. Une plateforme d’élévation (de 1 à 5 marches) connectée à une application mobile à télécharger par la personne, activée à l’approche d’EasyAccess. "Facile, instantané et autonome." Raoul Parienti a présenté le dispositif à Nice, près de la place Garibaldi en 2020 et déjà, une quarantaine de précommandes est actée. Il ne manque que la certification à ce produit pour un lancement à grande échelle. Pour cela, une campagne de financement participatif est en cours sur la plateforme KissKissBankBank. "55.000 euros, c’est la somme qu’il convient de réunir pour obtenir cette certification, démarrer une présérie –fabriquée en France, et s’ouvrir au marché français, avant de rayonner en Europe." Raoul Parienti est confiant. "C’est le seul dispositif qui existe sur le marché, une innovation qui n'avait encore jamais vu le jour, non invasive et humainement utile." Avis aux investisseurs. 

 

Entre 2.000 et 6.000 euros l'unité. Fournie, posée.

kisskissbankbank.com/

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.