“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Comment les diffuseurs de rencontres sportives luttent contre les retransmissions piratées

Mis à jour le 24/10/2018 à 08:39 Publié le 24/10/2018 à 08:38
La Liga espagnole s’attaque aux pirates grâce à un logiciel interne appelé le Marauder.

La Liga espagnole s’attaque aux pirates grâce à un logiciel interne appelé le Marauder. Photo C.D.

Comment les diffuseurs de rencontres sportives luttent contre les retransmissions piratées

Diffuser une vidéo d’un match sur les réseaux sociaux peut être considéré comme du piratage. Au Sportel Monaco, les professionnels du domaine s’organisent pour trouver des solutions et harmoniser la lutte

Confortablement installé dans les tribunes d’un stade, alors que le match bat enfin son plein, vous sortez votre téléphone et vous lancez un Facebook live. "Si vous diffusez en privé, auprès de quelques amis, ce n’est pas vraiment un problème car il n’a pas d’impact fort sur le business model. Par contre, si vous diffusez cela publiquement, là, ça va poser problème, et nous avons des accords avec Facebook, qui nous permettra de faire fermer votre compte", explique Bastien Casalta, fondateur de TMG, une entreprise spécialisée dans la lutte contre le piratage. Et tout ça en quelques minutes.

Des milliards de droits

Parce que le vrai problème, c’est que les droits de diffusion des matches de foot ou de basket, ça coûte un sacré paquet d’argent aux chaînes et groupes audiovisuels, et ça représente une importante source de revenus pour les ligues: 2 milliards d’euros pour la prochaine saison de La Liga espagnole (international et...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct