“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Comment les casinos de la Côte d'Azur s'adaptent au Covid-19

Mis à jour le 03/06/2020 à 15:05 Publié le 03/06/2020 à 16:30
Illustration casino.

Illustration casino. Photo archives S.B.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Comment les casinos de la Côte d'Azur s'adaptent au Covid-19

Autorisés à rouvrir leurs portes ce mardi, la dizaine d’établissements du département a dû repenser l’accueil du public. Avec, en stand-by, les tables de jeux qui attendent le feu vert du 22 juin

Bandits manchots, joueurs masqués. En attendant de pouvoir afficher le plus efficace des faciès pour jouer le bluff lorsque les tables de jeux rouvriront – potentiellement au 22 juin –, les clients des casinos ont retrouvé le chemin des établissements.

Ce mardi, la quasi-totalité d’entre eux ont accueilli leurs habitués. Sans laisser aucune place au hasard côté sanitaire. Espaces réaménagés, services repensés, nouveaux réflexes...

Bienvenue dans une nouvelle ère où la seule fièvre autorisée semble être celle du jeu. Une carte maîtresse pour cette industrie du divertissement qui affiche la couleur: continuer à faire rêver en ne perdant pas de vue la sécurité. Un enjeu de taille où il est question d’entendre "rien ne va plus" à nouveau.

Mais à une seule condition: que la formule résonne uniquement devant la roulette…

Partouche mise sur les locaux au Palais de la Méditerranée de Nice

Fauteuils éloignés et plexiglas de mise entre les postes des potentiels chanceux.
Fauteuils éloignés et plexiglas de mise entre les postes des potentiels chanceux. Photo Frantz Bouton

Tenue correcte exigée, toujours. Mais avec un accessoire en plus: le masque. Un sésame pour entrer dans l’univers aux lumières arc-en-ciel avec plexiglas, flèches au sol, gel hydroalcoolique et thermomètre à disposition.

La question sanitaire, on ne s’en lave pas les mains du côté du casino Partouche Palais de la Méditerranée à Nice.

En réinventant son espace, l’établissement a dû revoir ce qu’il avait déjà revu… Sourire derrière les élastiques sur le visage, le président-directeur général Jean-Marc Masquelier confie: "Avant la crise nous avons voulu réaménager les lieux et ainsi… revoir ce réaménagement."

L’adaptation comme maître du jeu, le nombre de machines à sous – 160 – a dû lui aussi être légèrement revu: "Nous en avons vingt en moins, ce n’était pas possible d’offrir la place nécessaire pour les parois, l’espacement des fauteuils autrement." Et qui dit refonte des assises dit… nouvelle implantation de caméras!

Ce mardi après-midi, pour ses premières heures de réouverture, le site de la Promenade des Anglais ne s’est pas vu boudé. Bien au contraire. Regard circulaire devant les silhouettes éclairées, le président-directeur général reconnaît: "A cette heure-ci nous avons une affluence plus importante que nous le pensions."

Installées sur les fauteuils siglés, différentes générations se côtoient. Il semblerait bien que les habitués ont su retrouver le chemin du hasard…

Mais où sont donc passées les tables de jeux dites "traditionnelles"? Pour cela, suivez le guide à l’étage inférieur. Si pour l’instant les tournevis s’étalent à défaut des cartes, l’espace devrait prochainement devenir l’écrin des aficionados du jeton: "Nous faisons en sorte que tout soit prêt au 22 juin si on nous autorise à ouvrir."

La part de ce secteur dans l’activité? "7% chez nous. Mais il faut être clair: ce n’est absolument pas la même expérience que sur les trente-huit postes électroniques dont nous disposons. Il en est de même pour nos deux black jacks."

Et justement, quelle sera la couleur phare de cet été? Plutôt ensoleillée dans l’esprit du président-directeur général? "La saison? Je la pressens bonne. Nous fonctionnons avec 80% de clients locaux toute l’année. Le possible manque de clientèle internationale sera vraisemblablement compensé par le tourisme national. Et nous sommes dans une grande ville, cela fait aussi une différence au niveau de l’attractivité. » Le challenge semble alors reposer dans un autre domaine : celui de la communication.

"Il faut absolument rester dynamique. Notamment en utilisant le digital. Il faut conserver le côté relationnel. Que la distanciation soit physique et non sociale." 

"Réinventer les lieux" à Menton

William supervise la salle de jeux et veille au respect des mesures sanitaires.
William supervise la salle de jeux et veille au respect des mesures sanitaires. Photo Dylan Meiffret

Arrivé à Menton le 16 mars dernier, jour même du confinement, le nouveau directeur du Casino, Geoffrey D’Hier a découvert son établissement en même temps qu’il a dû le fermer pour cause de crise sanitaire! Une situation tout à fait inédite pour ce jeune cadre du groupe Barrière, venu du Casino de Niederbronn-les-Bains.

Changement de décor, de lieu et d’habitudes dans la cité du citron pour ce directeur, qui a véritablement vécu son premier jour au Casino de Menton, ce mardi matin. "Tous les personnels ont fait une haie d’honneur aux clients avec la main sur le cœur en signe de retrouvailles" explique Geoffrey D’Hier, qui a bien réalisé que la convivialité au sein du Casino mentonnais n’était pas un vain mot!

"Nous allons travailler différemment avec un masque!" résume-t-il finalement. Et réapprendre les bases de notre métier dans un casino réinventé: plus de contact direct avec nos clients, mais un contact distancié tout en étant chaleureux! J’ai remarqué que les gens ici aimaient bien se serrer la main ou s’embrasser! Il faudra être vigilant. L’accueil est particulièrement surveillé pour éviter tout contact, le vestiaire est d’ailleurs interdit. Désormais, il faut brandir sa carte d’identité et... son masque!"

Gel hydroalcoolique un peu partout, masques obligatoires pour les employés comme pour les clients... L’espace jeu a été complètement remodelé pour respecter les distances tout en offrant un maximum de machines disponibles dans une ambiance confortable. Certaines sont en effet neutralisées, d’autres séparées par une paroi en plexiglas pour protéger les joueurs.

William, responsable de la salle de jeux, est "heureux de retrouver ses clients", mais la tâche n’est pas facile.

"Les personnels du casino ont reçu une formation sur les mesures sanitaires appliquées dans l’établissement, et moi, je veille au port du masque de chacun, à la désinfection des machines après chaque passage de clients ou de celle qu’un joueur choisirait, aux bonnes distances. Je supervise aussi toute manipulation en cas de blocage de machines ou de jackpot !... On apporte les consommations directement au client pour lui éviter de se déplacer jusqu’au bar..." 

"Nous devons nous approprier cette nouvelle organisation, précise le directeur. Pour le moment, seuls les machines à sous et les jeux de table électroniques fonctionnent, les jeux de tables traditionnels ouvriront plus tard, et la discothèque Le Brummel reste fermée".

Bonne nouvelle pour les fidèles du restaurant-brasserie "Le Colombale", il rouvrira courant juin, tandis que le "Café des Sports", déjà ouvert, reprendra son service de restauration dès ce vendredi.

"Nous sommes prêts pour l’accueil de nos clients fidèles, mais on attend aussi les Italiens avec grand plaisir!".

Eux aussi comptent bien tirer leur épingle du jeu

La Siesta à Antibes, Casino JOA
Si pour l’instant le restaurant et les jeux traditionnels ne sont pas disponibles, l’établissement mythique de la Brague accueille ses clients depuis hier matin. Pour accéder aux jeux et au bar le port du masque est obligatoire. Une réouverture visiblement attendue avec impatience par l’équipe qui a su alimenter les réseaux sociaux de La Siesta avec des photographies créatives durant le confinement.

Le Ruhl à Nice, Casino Barrière
Avec un espace repensé, – et toujours le masque obligatoire – les fidèles du Ruhl peuvent à nouveau retrouver leurs habitudes aux machines à sous et jeux de table électroniques depuis hier matin.

Le 3.14 à Cannes, Casino Partouche
Suivant bien évidemment la ligne du groupe, le 3.14 a rouvert ses portes ce mardi également. A noter: la plage du site ne sera accessible qu’à partir de ce jeudi.

Terrazur à Cagnes,Casino Tranchant
Au cœur de Polygone Riviera, le casino cagnois a également misé sur une réouverture dès 10 heures, ce mardi.

Le Royal Casino JOA de Mandelieu
Même groupe, donc même donne que du côté de La Siesta, le Royal Casino de Mandelieu a ouvert ses portes ce mardi matin en assurant la mise en place du protocole sanitaire.

Le Casino Victoria de Grasse
C’est aujourd’hui à midi tapantes que les équipes du casino Victoria accueilleront leurs clients masqués. Pour se restaurer il faudra attendre demain.

Le casino Partouche de Juan-les-Pins
De 10 heures à 4 heures, ce mardi, les amateurs masqués de l’établissement juanais ont pu à nouveau croiser les doigts devant les rouleaux numériques.

Le casino de Beaulieu-sur-Mer
Reprise également ce mardi matin pour le casino de Beaulieu avec machines à sous et roulettes électroniques mais sans bar, ni restauration.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.