“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Comment le géant de la pub JCDecaux se met au service des villes

Mis à jour le 28/04/2021 à 09:40 Publié le 28/04/2021 à 18:30
"Nice est la première grande métropole à avoir bénéficié de mobiliers digitaux dès 2017", précise Antoine Moulin, directeur de JCDecaux Sud-Paca. Le groupe qui  devrait atteindre la neutralité carbone dès cette année pour l’ensemble de ses activités en France gère aussi les kiosques à journaux et  est acteur de la mobilité douce avec ses vélos en libre-service. Ses abribus deviennent interactifs et offrent de plus en plus de services à l’usager.

"Nice est la première grande métropole à avoir bénéficié de mobiliers digitaux dès 2017", précise Antoine Moulin, directeur de JCDecaux Sud-Paca. Le groupe qui devrait atteindre la neutralité carbone dès cette année pour l’ensemble de ses activités en France gère aussi les kiosques �... (Photo D.R.)

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Comment le géant de la pub JCDecaux se met au service des villes

Les abribus sont une invention de JCDecaux. Tout comme les sanitaires à entretien automatique ou la communication digitale en temps réel. Depuis plus de 50 ans, le groupe innove au service des villes. Et ce n’est pas fini...

Tout le monde connaît JCDecaux pour avoir vu dans la rue ce nom écrit sur les abribus et les mobiliers d’affichage. Le groupe fondé à Lyon en 1964 est l’inventeur du concept de mobilier urbain publicitaire et le leader mondial de la communication extérieure.

Ce que l’on sait moins, c’est qu’il est à l’origine de "nombreuses innovations visant à rendre la ville plus agréable, accueillante et responsable", explique Antoine Moulin, son directeur régional Sud-Paca. On lui doit ainsi l’abribus financé par la publicité, le sanitaire public à entretien automatique [qui fête cette année ses 40 ans, ndlr], le panneau signalétique de direction [celui éclairé de l’intérieur qui jalonne nos rues, ndlr], le journal électronique d’information qui permet aux municipalités de diffuser des messages pratiques aux habitants. Sans oublier le vélo en libre-service déployé à Lyon dès 2005 avec le Vélo’v et qui est désormais présent dans treize pays dans le monde.

"L’innovation est permanente chez JCDecaux qu’elle soit pour les collectivités ou les citoyens", insiste Antoine Moulin. Pour preuve, les 137 brevets dont l’entreprise est titulaire en France comme à l’étranger ou les 1.413 modèles déposés.


Quels sont les nouveaux services que vous comptez apporter?
L’abribus, par exemple, dont la vocation première est d’abriter et d’informer, dispose de bornes USB de recharge pour téléphones portables, d’écran d’information locale, comme celui, interactif, du tramway de Nice. Parmi les nouveaux services développés par notre service R&D, l’abribus Filtreo, filtre automatiquement l’air de l’abribus grâce à une mousse végétale disposée sur le toit. L’Abri Fraîcheur naturelle permet de rafraîchir entre 4 et 6° la température sous l’abribus. Depuis le début de la crise sanitaire, on a aussi équipé bon nombre de nos abribus et sanitaires de distributeurs de gel hydroalcoolique.

Et pour les collectivités?
Elles ont à leur disposition différents capteurs – météo, environnementaux, bruit... – qui sont disposés sur le mobilier urbain. Depuis début 2020, des capteurs de qualité de l’air et de flux équipent une partie des dispositifs digitaux de Nice. On propose aussi aux municipalités un logiciel que nous avons développé avec PlayPlay qui leur permet d’avoir une diffusion multicanale immédiate de l’information : sur les mobiliers d’affichage digitaux mais aussi sur Facebook, Instagram...

Outre le service à la population, l’ADN de l’entreprise, c’est la proximité...
Effectivement. Ne serait-ce déjà que par le financement de nos mobiliers urbains serviciels qui est assuré par la publicité. Les abribus, colonnes d’affichage, bornes de signalisation sont mises gratuitement à disposition des collectivités, ce qui ne pèse donc pas sur leur budget. Nous en assurons l’entretien et l’affichage. C’est le groupe qui démarche l’annonceur La première marque du territoire, c’est la collectivité. Une des deux faces du mobilier lui est systématiquement réservée

Autre service de proximité que nous proposons : les kiosques à journaux, très présents à Nice et Cannes. Les collectivités nous en demandent de plus en plus en raison de la fermeture des magasins de presse. Là encore, c’est le groupe qui en finance l’installation et s’occupe de la relation avec les kiosquiers. Nous expérimentons d’ailleurs de nouveaux services comme la distribution de produits frais issus de circuits courts dans ces kiosques.

Pour la première fois depuis sa création, JCDecaux a affiché en 2020 des résultats négatifs: -40% sur un chiffre d’affaires mondial de 2,3118 Mds€.
Une baisse qui s’explique par la Covid, les restrictions dues aux confinements et à l’effondrement du trafic passagers international des aéroports où nous gérons des concessions publicitaires. Cela a impacté notre division transport. La France a enregistré une diminution de chiffre d’affaires de 28,4% car elle est moins dépendante de cette activité que d’autres géographies.


Comment y faites-vous face?
Nous faisons des économies des coûts de structures, décalons les investissements dans la mesure du possible et ne verserons pas de dividendes en 2021... Même s’il faudra quelques années avant de retrouver un chiffre d’affaires d’avant-crise, nous sommes confiants. En Asie, la reprise est là avec une croissance à deux chiffres. C’est un peu plus lent en France et en Europe en raison de la vaccination.

Si JCDecaux fait partie des entreprises qui ont le plus souffert de la crise, elle est aussi l’acteur de la relance économique. Un euro investi dans la pub, c’est pratiquement 8€ de PIB.Nous sommes un média de proximité. Et le digital en est son symbole. Il est agile, pratique et accessible aux petits commerçants qui peuvent acheter un espace digital d’une dizaine de secondes. Les marques sont en attente: l’été 2020 était presque au niveau de celui 2019 qui était une année record.

Repères

> 1964 Création par Jean-Claude Decaux. Le groupe emploie 10.230 collaborateurs dont 3.800 en France. Présent dans plus de 80 pays.

> Trois activités : mobilier urbain, transport (JCDecaux gère les concessions publicitaires dans 26 aéroports en France et de nombreux autres à l’étranger mais aussi un service de vélos en libre-service) et affichage grand format. 70% du mobilier urbain installé dans le monde sont conçus et fabriqués dans l’Hexagone.

> Chiffre d’affaires 2020
Monde: 2,3118 Md€ en baisse de 40%, se ventilant à 49% pour le mobilier urbain; 35% pour le transport et 16% pour l’affichage. France: 443,9 M€.

> La direction régionale Sud-Paca Compte 210 collaborateurs basés à Marseille et Cagnes, les deux pôles régionaux auxquels s’ajoutent plusieurs agences. Elle gère notamment 1.572 abribus (977 dans les AM et 595 dans le Var); 52 colonnes d’affichage (44 dans les AM et 8 dans le Var); 121 mobiliers digitaux (dont 104 dans le 06) ou encore 85 sanitaires (36 dans le 06).


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.