“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Comment l'agence web de Sophia Itekpharma aide les pharmaciens à lutter contre le Covid-19

Mis à jour le 31/03/2020 à 18:21 Publié le 31/03/2020 à 18:30
Yves Bottin, le fondateur d’Itekpharma, a ajouté de nouvelles fonctionnalités à sa plateforme pour lutter contre le Covid-19.

Yves Bottin, le fondateur d’Itekpharma, a ajouté de nouvelles fonctionnalités à sa plateforme pour lutter contre le Covid-19. (Photo D.R.)

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Comment l'agence web de Sophia Itekpharma aide les pharmaciens à lutter contre le Covid-19

Grâce à l'outil digital que l'agence web de Sophia propose gratuitement pendant trois mois aux pharmaciens, les patients pourront transmettre leur ordonnance en ligne, commander leurs produits en Click&Collect, profiter de la livraison à domicile ou bénéficier d'une téléconsultation pharmaceutique.

L’idée

Pour éviter les risques de propagation du coronavirus dans les files d’attente des officines, Itekpharma, l’agence web sophipolitaine, met Izyflex, sa solution digitale, à la disposition des pharmaciens pendant trois mois. Et ce, gratuitement.

"Les patients peuvent transmettre leurs ordonnances en ligne, commander les produits en Click&Collect, prendre rendez-vous pour un entretien pharmaceutique en officine ou en téléconsultation", énumère Yves Bottin, le fondateur et dirigeant de l'entreprise fondée en 2005.

Le défi


La plateforme, lancée en janvier, est le résultat de sept mois de développement et "d'un savoir-faire acquis ces quinze dernières années".

Pour répondre à l'urgence sanitaire, les équipes d'Itekpharma ont dû travailler d'arrache-pied afin d'ajouter de nouvelles fonctionnalités comme la téléconsultation.

L’objectif

La pandémie est venue fausser le business plan d’Itekpharma qui visait les 5% du marché d’ici trois ans.

"Pour l’heure, notre objectif est limiter le risque de contamination en permettant au plus grand nombre de pharmacies de bénéficier de notre outil digital", souligne sobrement Yves Bottin.

L’investissement

Dédiés aux pharmacies, les outils digitaux d’Itekpharma sont utilisés par 500 officines "de toutes tailles et sur tout le territoire" sur les 23 000 que compte l’Hexagone. Une grande marge de progression pour l’agence qui compte 15 collaborateurs et qui affiche un chiffre d'affaires 2019 de près d’1M€.

Son business model est sur l’abonnement, "de 89 € à 229 € par mois"

Le produit

La plateforme constitue, en temps normal, une solution clés en main de gestion de stocks et de vente de produits qui est compatible avec les différents logiciels utilisé par les pharmaciens.

En proposant Izyflex gratuitement pendant trois mois sans engagement, Itekpharma répond à l’appel du secrétaire d’Etat au numérique Cédric O incitant les entreprises à se mobiliser contre le coronavirus.

Les pharmaciens qui souscrivent à l'offre protègent leur clientèle qui transmet leurs ordonnances en ligne, commande des produits, communique avec le praticien sans se déplacer.

Itekpharma travaille à améliorer l’accessibilité de sa plateforme aux seniors peu à l’aise avec le numérique. "Nous avons aussi ajouté le module de livraison à proximité; le pharmacien peut laisser la commande devant la porte du client, sans entrer en contact avec lui."

Autres fonctionnalités: le système d’alerte sanitaire communiquant aux patients les recommandations du ministère de la Santé et du gouvernement sur les gestes barrières ou fournissant l'attestation de déplacement dérogatoire; une page dédiée au sport à domicile avec des vidéos de coaching pour les débutants et les enfants.


itekpharma.com


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.