Comment la place du marché Du Bon Chez Vous relie les producteurs à votre assiette

Après plus de trente ans dans la banque, le Toulonnais Eymeric de Kerhor a lancé une marketplace de produits du terroir.

Marie-Cécile Bérenger Publié le 24/11/2022 à 18:30, mis à jour le 18/11/2022 à 18:14
Eymeric de Kerhor a déjà réalisé 150 ventes. (Photo Camille Dodet)

L’idée

Après 32 ans dans la banque, successivement pour le groupe Crédit Agricole puis BPCE, le Toulonnais Eymeric de Kerhor a décidé fin 2020 de changer de vie en concrétisant une idée qui lui trottait depuis longtemps dans la tête. Il veut proposer des produits alimentaires de qualité en direct du producteur chez le consommateur, via un système de livraison à domicile et de marketplace qui mettent en avant les producteurs.

Le service

Viandes, charcuterie, desserts, miels, condiments... Eymeric de Kerhor a sélectionné avec soin des producteurs dans la France entière.

La grande différence de Du Bon chez Vous avec les autres sites de vente en ligne de produits du terroir est son système de livraison, via la solution de La Poste Chronofresh afin d’acheminer le produit directement depuis le producteur, lequel édite son bon de transport, vers le consommateur, mais aussi son système de paiement.
L’entreprise toulousaine Lyra, prestataire, a en effet construit une architecture qui permet le paiement direct au fournisseur et même chez deux professionnels différents dont les produits sont contenus dans la même commande.

La plus-value

Eymeric de Kerhor espère faire la différence grâce à son système d’écolivraison.

Le principe? Regrouper plusieurs acheteurs pour qu’ils se fassent livrer à une même adresse, tout en recevant chacun leur colis personnel. "La livraison est gratuite à partir de 90€ pour une personne seule et à partir de 45€ si elle se groupe avec d’autres. Au moment du paiement, la livraison groupée est proposée et il faut renseigner l’adresse mail des autres acheteurs qui reçoivent alors un code donnant accès à la livraison groupée."

 

L'investissement

Le modèle économique de Du Bon chez Vous est celui d’une commission perçue sur chaque vente. Il a néanmoins fallu un an à l’entrepreneur pour développer les différentes interfaces avec ses sous-traitants. Outre des fonds personnels, il a eu recours à un crédit bancaire de 30.000€ et bénéficié de 15.000€ de soutiens d’Initiative Var et de Bpifrance. Surtout, "J’ai négocié un bon contrat avec Chronofresh."

Le défi

Le succès de Du Bon Chez Vous repose sur la diversité des producteurs qui acceptent d’intégrer la marketplace.

Eymeric de Kerhor parcourt régulièrement les terroirs de France pour les recruter et surtout les mettre en avant sur le site. "Nous travaillons énormément les textes qui accompagnent la photo de chaque producteur, avec des éléments détaillés sur leur travail."

L’objectif

La société n’est pas encore viable avec un rythme de dix ventes par semaine actuellement et un panier moyen de 90€ pour 80% de colis en livraison gratuite et 30% de livraisons regroupées.

 

Avec une centaine de clients à son actif et 150 ventes déjà réalisées, l’entrepreneur vise 70 ventes par semaine pour pouvoir se rémunérer. "Pour l’instant j’ai une personne en alternance."

Afin d'atteindre cet objectif, le fondateur de Du Bon Chez Vous compte attirer davantage de producteurs sur sa marketplace et diversifier l’offre. "Par exemple, j’étais la semaine dernière dans les Hautes-Alpes chez un pisciculteur pour pouvoir proposer prochainement de la truite", précise Eymeric de Kerhor qui mise sur la période des fêtes pour faire décoller les ventes.

> dubonchezvous.fr/

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.