Rubriques




Se connecter à

Comment cette société varoise a inventé le premier jet-ski silencieux et 100% électrique

Amoureux de la nature et passionné de sports mécaniques, Nicolas Flores à La Crau, a créé le E-Dolphin, le premier jet-ski écolo et silencieux.

Ambre Mingaz Publié le 16/09/2021 à 18:30, mis à jour le 10/09/2021 à 15:48
Avec son E-Dolphin, Nicolas Flores a décidé de participer à l’accélération de la transition écologique et énergétique en prouvant qu’on peut faire du jet-ski sans impacter l’environnement marin. Laurent Martinat

L’idée

Nicolas Flores, ingénieur d'affaires varois de 29 ans, installé à La Crau, a fondé en 2018 sa société Dolphin Personal Watercraft pour concevoir de toutes pièces le premier jet-ski 100% électrique et silencieux, le E-Dolphin. Il a fait appel à une entreprise italienne et un designer monégasque pour mettre au point sa technologie innovante et présenter un premier modèle, en attente d’un brevet. De nombreuses entreprises françaises et étrangères s'intéressent déjà à ce dauphin 100% écolo.

Le défi

Blessé à 19 ans lors d'un accident de moto, Nicolas Flores a eu envie de rendre à la mer et la nature tout le bien qu'elles lui ont apporté lors de sa rééducation. Son défi a été de trouver une solution non polluante, équivalente aux jet-skis thermiques en termes de puissance, d'énergie, de poids et d'autonomie. Après quatre années de R&D et d'essais parfois infructueux, la techno est au point depuis mars 2021 et les améliorations se poursuivent.

La plus-value

Titulaire d'un master II Ingénieur d'affaires à Kedge à Toulon et d'un DUT en génie mécanique, et après un passage dans la base navale de Toulon dans l’ingénierie des sous-marins nucléaires, Nicolas Flores s'est rapproché de l'entreprise turinoise Tacita dont le dirigeant Pierpaolo Rigo a participé à moto au Dakar 2020, pour élaborer ses premiers prototypes. Il a aussi bénéficié du génie industriel du designer monégasque Yacouba Galle qui a utilisé "la clay, une argile poncée à la main assez exclusive" pour la coque. Le résultat a été scanné en 3D et l'artisan fréjusien Laurent Dupas a réalisé les composites. Le premier E-Dolphin sera officiellement présenté l'été prochain.

Le concept

A la différence d’un jet-ski classique qui rejette 140kg de CO2 avec un plein de carburant (soit 130 tonnes sur une durée de vie de 1.000 heures environ), le E-Dolphin, lui, est écolo. 90% de ses batteries sont recyclables. Son autonomie est de 2 heures en mode sport ; jusqu'à 3 heures en mode éco. Sa vitesse peut atteindre les 80km/h. A noter qu’en France, il se vend 3.000 jet-skis par an, contre 130.000 aux États-Unis.

 

L’investissement

Le jeune entrepreneur a déjà investi 300.000 euros dans la R&D, la fabrication de sa techno et l'appel à un cabinet de propriété intellectuelle pour le dépôt du brevet à l'INPI. Soutenu par le Réseau Entreprendre et Bpifrance (100.000 euros au total) et bientôt la Région Sud par des prêts à taux zéro, Nicolas Flores prévoit de lever en 2022 1 million d'euros auprès d'investisseurs et business angels. Ce qui lui permettra de poursuivre sa R&D, passer sa certification de mise sur le marché, équiper une unité de production, lancer la commercialisation et embaucher.

L’objectif

Le but pour Nicolas Flores est de présenter une première série avant l'été prochain, et entre 3 à 6 modèles d'E-Dolphin livrables avant fin 2022. Le futur chantier naval d'Hyères Evo Nautic près de l’aéroport devrait prochainement l'accueillir, soutenu par le dirigeant d'Incentive Jet, l'un des plus gros loueurs de jet-skis de la région. Après le moteur, sa technologie, son design, le jeune Varois envisage aussi de réaliser lui-même la propre coque puis de réduire le poids de son dauphin qui est encore de 400kg. Il vise une certaine clientèle, celle "des yachts de 25 mètres dont les propriétaires ont des jet-skis à bord et qui sont toujours à l'affût des derniers jouets technologiques".

> edolphin.fr

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.