Comment BNP Paribas Banque Privée œuvre pour une plaisance durable

La banque privée a profité du Cannes Yachting Festival pour mettre en réseau ses clients et des startups innovantes de l’industrie nautique. L’objectif? Œuvrer pour une plaisance durable.

K.Wenger Publié le 13/09/2022 à 09:16, mis à jour le 13/09/2022 à 09:06
Nicolas Otton, directeur général de BNP Paribas Banque privée qui compte quelque mille experts partout en France – cent dans le Sud-Est, était présent au Cannes Yachting Festival. (Photo K.W.)

Conseiller ses clients, les accompagner dans leurs investissements patrimoniaux et donner du sens à leur épargne, tel est le rôle de BNP Paribas Banque Privée. Un rôle joué à plein cette année encore lors du Cannes Yachting Festival où la banque a usé de son réseau pour mettre en relation, le temps d’une soirée, ses clients – entrepreneurs ou particuliers – avec une dizaine de startups innovantes et écoresponsables de l’industrie nautique.

En quête de sens

BNP Paribas Banque Privée répond ainsi à une forte demande. "Nous enregistrons une lame de fond pour le développement durable et pour le private equity [prise de participation au capital de sociétés non cotées en Bourse, ndlr], fait remarquer Nicolas Otton, directeur de l’établissement financier qui gère 120Mds€ d’actifs. Notre clientèle est en quête de sens et souhaite investir dans l’économie réelle et de façon durable, afin d’avoir un impact positif sur la société."
Du sens et du concret, la centaine de clients azuréens de la banque privée en a trouvé en écoutant les projets de la dizaine de startups venues de la région et au-delà. "Elles ont été sélectionnées par notre partenaire Mer Angels – club de business angels dans l’économie maritime – avec qui nous partageons les mêmes convictions d’une plaisance durable", souligne Nicolas Otton.

 

Parmi elles, la Niçoise Inalve (lire par ailleurs), l’Aixoise DMS Logistics qui, grâce à sa solution SaaS, permet aux transporteurs, transitaires et armateurs d’optimiser leur marge et productivité ou encore la Sétoise Neocean qui a conçu un catamaran individuel léger, électrique et à foil autorégulé...

Ces mêmes startups ont également pu présenter leurs produits et solutions vertes aux visiteurs, professionnels et particuliers, au Village de l’Innovation, le stand que la banque a dressé en plein cœur du salon pour la deuxième année. "Elles apportent de l’innovation pour le secteur de la plaisance, pour la région."
Sans oublier les clients investisseurs de la banque et surtout la mer.

Bref, du gagnant-gagnant pour tous...

Inalve : des algues pour nourrir les animaux

L’objectif d’Inalve est clair: nourrir les animaux d’élevage avec des microalgues comme la tetraselmis et sans épuiser les ressources naturelles de la planète.

Pour ce faire, la startup niçoise a développé une technologie de rupture brevetée très économe en eau et en énergie. La pâte très concentrée obtenue représente un apport nutritif de premier ordre: elle est antibactérienne, sans OGM, ni pesticide car produite uniquement avec de l’eau, de l’énergie solaire et des nutriments. 

Autant d’atouts que Véronique Raoul, la dirigeante d’Inalve, a mis en avant durant son pitch devant les clients de la BNP Paribas Banque Privée et les business angels de Mer Angels, partenaires de l'établissement financier. Cette présentation lui a apporté visibilité et des contacts qui devraient se révéler qualifiés pour celle qui est en train de boucler une levée de fonds. "Elle me permettra notamment de financer une deuxième serre de production dans la plaine du Var."

Véronique Maurel, la dirigeante d'Inalve, a pitché devant un parterre de clients de BNP Paribas Banque Privée. "Cela m'a apporté de la visibilité et de nouveaux contacts" qui se révéleront certainement fructueux par la suite. (Photo K.W.).

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.