Rubriques




Se connecter à

Ces start-up qu’on a découvertes chez Vroom

Le Vroom Summit permet chaque année de présenter des « jeunes pousses » à de potentiels investisseurs. L’occasion de faire un bond dans le futur et de découvrir de quoi demain sera fait

Ludovic Mercier Publié le 07/10/2019 à 10:10, mis à jour le 07/10/2019 à 10:10
Visible en vert sur ce casque, le matériau développé par Koroyd, est ultraléger et ultrarésistant.
Visible en vert sur ce casque, le matériau développé par Koroyd, est ultraléger et ultrarésistant. L.M.

C’est un étonnant événement ce Vroom Summit. Organisé vendredi dernier pour la sixième année, il regroupe des entreprises aux missions très innovantes : « Nous cherchons dans toute l’Europe les entreprises les plus innovantes dans le domaine de la mobilité. Mais surtout nous cherchons des talents » explique l’un des organisateurs. Sur leurs fonds propres, « sans aucune aide financière », ils ont tourné à Sofia, à Helsinki, Milan, Londres, Amsterdam. Et parfois, ils dénichent la perle rare. À l’instar de MindMaze, une start-up spécialisée dans les neurotechnologies, et qui a acquis son statut de licorne, puisqu’elle est aujourd’hui valorisée à plus d’un milliard de dollars.

L’ambition de Vroom : donner un coup d’accélérateur à la croissance de ces entreprises, qui peuvent s’avérer particulièrement intéressantes, puisqu’elles sont sélectionnées, entre autres critères, sur leur potentiel de croissance.

 

Et cette année, on pouvait, en plus de découvrir une voiture solaire (voir notre édition de samedi), et entre autres, tester un simulateur de vol en réalité virtuelle, qui permet de se muscler et de faire de la rééducation (Icaros), un fabricant de matériau antichoc à structure nids-d’abeilles, utilisé dans la fabrication de casques ou de skis (Koroyd), ou encore une planche de surf à moteur électrique (Fliteboard).

Un vrai saut dans le futur !

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.