“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Casinos et hôtels de Monaco affectés par la Covid-19: la SBM enregistre une forte perte nette annuelle

Mis à jour le 28/05/2021 à 11:11 Publié le 28/05/2021 à 11:10
Fin 2020, la SBM, pourvoyeuse de près de 4.000 emplois à Monaco, a annoncé une restructuration sans précédent.

Fin 2020, la SBM, pourvoyeuse de près de 4.000 emplois à Monaco, a annoncé une restructuration sans précédent. Photo Cyril Dodergny

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Casinos et hôtels de Monaco affectés par la Covid-19: la SBM enregistre une forte perte nette annuelle

Fortement touchée par la crise sanitaire, la Société des bains de mer de Monaco (SBM) a subi une perte nette de 79,1 millions d'euros en 2020/2021, contre un bénéfice de 26,1 millions d’euros précédemment, a annoncé le groupe monégasque vendredi.

L’épidémie de Covid-19 a impacté "fortement" les activités jeux et hôtellerie/restauration "d’autant que les fermetures d'établissements sont intervenues sur le premier semestre de l’exercice, qui est habituellement la période de plus forte activité", a expliqué la SBM dans un communiqué.

La perte a toutefois été amortie par la prise en compte des résultats de Betclic Everest Group, un groupe de jeux en ligne dont le Groupe SBM. détient 50%. Le chiffre d'affaires a chuté de près de la moitié par rapport à l'exercice précédent, à 336,9 millions d’euros.

Fin 2020, la SBM, pourvoyeuse de près de 4.000 emplois à Monaco, a annoncé une restructuration sans précédent. Depuis, la société a déjà enregistré la candidature de 234 salariés au plan de départs volontaires. Deux salariés ont aussi été licenciés, selon le communiqué.

Les économies résultant de la réalisation de ces plans de départ devraient atteindre 18 millions d’euros par an.

Ce plan de restructuration a représenté une charge nette de 25,3 millions d’euros dans les résultats de l’exercice 2020/2021.

Le groupe s'est félicité de sa "stratégie de diversification engagée depuis plusieurs années" pour développer ses activités locatives, seul secteur en hausse de 11% par rapport à la saison précédente.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.