“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Cartes bancaires prépayées Certains se sont engouffrés dans la faille

Mis à jour le 03/12/2015 à 05:13 Publié le 03/12/2015 à 05:13
Ludovic, buraliste niçois n'est pas dupe : « des usages dévoyés il y en a… »

Cartes bancaires prépayées Certains se sont engouffrés dans la faille

« Moi, mon patron c'est Bercy et ma société de facturation c'est Logita, ex-Seita, autrement dit l'État », indique Ludovic, buraliste niçois, pour souligner « l'hypocrisie de ce système ».

« Moi, mon patron c'est Bercy et ma société de facturation c'est Logita, ex-Seita, autrement dit l'État », indique Ludovic, buraliste niçois, pour souligner « l'hypocrisie de ce système ». Comme beaucoup de ses confrères il vend des cartes de paiement. La fédération des buralistes est même actionnaire minoritaire de la société qui commercialise la carte Nickel, l'un des principaux opérateurs du marché. « Pour nous, c'est un produit de diversification qui compense la chute du tabac », explique Christian Walosic, le président des buralistes azuréens.

Un « produit »...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct