“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Blue Coast Brewery et Malongo se font mousse

Mis à jour le 18/10/2019 à 18:36 Publié le 18/10/2019 à 18:30
Jean-Pierre Blanc, directeur général de Malongo; Robert Bush, maître brasseur de la brasserie artisanale niçoise Blue Coast; et Céline Eude, sa responsable, avec la première bouteille de Kawa Stout, tout juste sortie de la ligne d'embouteillage.

Jean-Pierre Blanc, directeur général de Malongo; Robert Bush, maître brasseur de la brasserie artisanale niçoise Blue Coast; et Céline Eude, sa responsable, avec la première bouteille de Kawa Stout, tout juste sortie de la ligne d'embouteillage. (Photo K.W.)

Blue Coast Brewery et Malongo se font mousse

Quand deux entreprises locales animées par la même passion du goût collaborent, cela donne Kawa Stout, une bière au café... Un mariage étonnant mais qui fonctionne parfaitement.

Kawa Stout, c’est le petit nom de la toute dernière bière saisonnière de Blue Coast Brewing Company, la brasserie artisanale niçoise. Une brune surprenante, affichant 5,5° avec une subtile touche de café. Une recette pour l’hiver inventée par Robert Bush, le maître brasseur de Blue Coast. Ce dernier a fait appel à une entreprise localepour qui le café n’a plus aucun secret: Malongo.

Même vision bio et équitable

Contrairement aux a priori, bière et café vont bien ensemble et «La collaboration a été évidente, souligne Céline Eude, responsable de Blue Coast fondée en 2017, nous avons approché Malongo et avons eu la chance de trouver une entreprise qui partage la même vision de qualité des produits que nous, la même volonté d’expérimenter pour créer une bière bio et équitable.»

Des valeurs que Jean-Pierre Blanc, le directeur général de Malongo, prône depuis des années et une rencontre qu'il a appréciée d’autant qu’elle lui rappelle celles que son entreprise a avec les petits producteurs. Des rencontres rares et précieuses.

Plus que de fournir les 5 kg de café nécessaires à la production des 15.000 litres du brassin, ses équipes ont tenu à être partie prenante du projet et se sont impliquées pour trouver le cru qui se mariera à la perfection à la recette imaginée par le maître brasseur: «Un Ethiopie Sidamo pur arabica floral-fruité avec des notes de jasmin. Pas trop acide et issu du commerce équitable, il apporte les dernières notes à la bière.»
La collaboration ne s’est pas arrêtée à la création de la Kawa Stout. «Malongo nous a fourni des contacts dans la distribution, notamment chez Monoprix», précise la responsable de la brasserie qui a été invitée à partager en février le stand du torréfacteur sur le salon Algecotel - réservé aux professionnels de l’hôtellerie, de la restauration et des métiers de bouche. «Et la bière sera dans les colis de fin d’année de nos collaborateurs», ajoute Jean-Pierre Blanc qui ouvrira deux nouveaux coffee shops à Manille d’ici la fin de l’année et un autre à Nice à la Gare du Sud en janvier.

Tester le marché


Pour l’heure, seuls 500 litres de la Kawa Stout ont été embouteillés, soit 1.500 bouteilles que la brasserie proposera à ses 350 clients - bars, hôtels premium répartis de Menton à Cannes - «afin de tester le marché, reprend Céline Eude. Selon sa réponse, nous pourrons la distribuer en fûts et dans les petites et moyennes surfaces où nous nous développons.»
Blue Coast Brewery qui emploie huit personnes et table sur un chiffre d'affaires 2019 de 400.000 euros a également présenté hier, jeudi 17 octobre, Le Blue Dog, une autre création de son maître brasseur réalisée en collaboration avec la brasserie écossaise BrewDog qui a récemment ouvert un pub à Nice. Une édition limitée qui sera servie au Royaume-Uni et en France.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.