“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Bixente Lizarazu, Lindford Christie, Daniel Narcisse... Venez à la rencontre des stars du sport à Monaco

Mis à jour le 15/10/2018 à 08:07 Publié le 15/10/2018 à 08:30
Plus de 3 000exposants sont attendus au Grimaldi.

Plus de 3 000exposants sont attendus au Grimaldi. Photo Monaco-Matin

Bixente Lizarazu, Lindford Christie, Daniel Narcisse... Venez à la rencontre des stars du sport à Monaco

Du 22 au 24 octobre, le salon dédié au sport business et aux médias proposera des rencontres et débat entre légendes du sport et public, tout en optimisant l’accueil des grands décideurs à Monaco lors du Sportel.

Le sport évolue, sa consommation augmente dans les foyers et les transactions explosent. Conséquences, les médias mutent et le Sportel Monaco commute. Poumon économique du groupe Monaco Médiax et leader incontesté du sport-business, le salon monégasque entend, cette année, optimiser son offre à destination des grands décideurs sans oublier l’essentiel: le public.

Du 22 au 24 octobre, la prochaine édition du Sportel sera ainsi marquée par un virage populaire conformément à la volonté de Laurent Puons.

"J’ai pris la décision de réduire la durée d’exposition de quatre à trois jours, ce qui me semble amplement suffisant pour nos professionnels. L’objectif, c’est de leur fournir trois jours de business de haut niveau", justifie le p.d.-g. de Monaco Médiax qui, tout en continuant à favoriser de gros deals et remplir les caisses, veut accentuer l’impact populaire de l’événement.

"Une véritable place aux Awards"

"Depuis des années, nous procédons à une remise de prix: les Sportel Awards. Il est important de donner une véritable place à cette compétition et nous en ferons une manifestation à part entière dans les années à venir."

Objectif avoué: remplir la salle des Princes dès 2019, et ses 1.200 strapontins, pour fêter en fanfare le 30e anniversaire du Sportel.

Du spectacle, mais pas de folies qui iraient à l’encontre d’une philosophie chère à Laurent Puons.

"Il faut savoir que les agents des célébrités demandent souvent des indemnités.  Surtout les sportifs de très haut niveau, ou retraités, qui vendent leur image. Et ce n’est pas notre politique, puisqu’on considère qu’en venant sur Sportel, elles ont l’opportunité de promouvoir leur image. Nous avons moins de problèmes à attirer des noms sur le Festival de télévision de Monte-Carlo, par exemple, puisque les acteurs et actrices viennent avec des studios qui les payent."

Un débat avec les champions du monde

Après Mike Tyson, Evander Holyfield, Donovan Bailey ou encore Dan Carter, c’est le sprinteur Linford Christie qui sera le parrain et président du jury d’or de Sportel. Un roi de la piste et une légende de la discipline reine: le 100 mètres.

Champion d’Europe et du monde, le Britannique avait surtout décroché l’or olympique en 1992, à Barcelone, devant le Namibien Frankie Fredericks. Un exploit avant une fin de carrière ternie par un contrôle anti-dopage positif.Gloire et descente aux enfers que Linford Christie abordera sans langue de bois avec le public lors d’une rencontre inédite.

"Il y aura des rencontres publiques, à l’instar du Festival de télévision de Monte-Carlo", confirme Laurent Puons, citant Linford Christie et la tenue d’un débat intitulé "Et un… et deux étoiles!" auquel participeront Didier Deschamps, son adjoint Guy Stéphan et Christian Karembeu.

Un autre champion du monde 98 rodera dans les allées du Grimaldi Forum, puisque Bixente Lizarazu recevra le Prix de la meilleure biographie.

"Une densité de champions"

"On m’a fait le reproche de ne pas être assez international dans le casting mais il faut comprendre que les sportifs travaillent pour des objectifs tout au long de l’année et n’attendent pas Sportel. Il est difficile d’avoir du monde en période d’entraînement et de compétitions", avance l’organisateur, qui n’a pourtant pas à rougir du tapis rouge à venir.Un casting ouvert à toutes les disciplines et mixte.

Sont attendus pêle-mêle: l’explorateur Jean-Louis Étienne, Daniel "Air France" Narcisse (handball), Marie-Amélie Le Fur (triple championne paralympique en athlétisme), Denis Masseglia (président du CNOSF), Javier Tebas (président de la Liga), Alain Bernard (natation), Justine Dupont (surf), Giancarlo Antognoni (champion du monde de foot en 1982), Alex Caffi (ancien pilote de F1), Loïc Bruni (VTT) ou encore le boxeur cannois Dylan Charrat qui viendra de combattre pour une ceinture européenne.

"Rien que dans le bassin méditerranéen, nous avons une densité de grands champions et nous nous devons de les inviter, qu’ils prennent note qu’une soirée dédiée aux images du sport se tient chaque année et qu’ils seront conviés régulièrement."

Enfin, comme chaque année, il n’est pas impossible que de grandes marques débarquent avec une surprise, une méga star, dans leurs valises.


Monaco clé de voûte d’une stratégie mondiale

Si le Sportel Monaco recentre son offre sur le grand public, il n’en reste pas moins le lieu où se signent les plus gros contrats du sport business. Désormais, le calendrier de Monaco Médiax est clair. Le Sportel Monaco est le point d’ancrage d’un système de vases communiquants à l’international.Une trilogie sans confusion des genres pour mieux occuper le terrain.

À Monaco, les grands décideurs mènent des négociations intensives et Sportel remplit ses caisses, tout en comblant le public.En Asie, Sportel offre à ses partenaires une porte d’entrée sur un continent friand de sports et "un territoire qui semble plus porteur".

Après Singapour, c’est à Macao que le Sportel posera ses valises, en mars 2019, «pour deux ou trois ans». Entretenant au passage des liens étroits entre Principauté et Asie.

"Nous serons dans un hôtel du groupe Galaxy, qui est très impliqué en Principauté.C’est une bonne chose que nous collaborions avec eux", se félicite Laurent Puons, dont les équipes travaillent déjà à la traduction des sites et réseaux sociaux en chinois.

Dernier né de Monaco Médiax, le Sportel Summit de Miami, en juin, permet, lui, à la crème des décideurs «de se retrouver deux jours dans un cadre optimal pour discuter de l’avenir du sport business".

Par conséquent, il y aura moins de conférences à Monaco dès cette année.Plus de qualité et moins de quantité, seuls de grands groupes profitant de package sur-mesure incluant la tenue de conférences haut de gamme.

"Nous allons continuer à développer une manifestation à Miami sous un nouveau nom qui sera dévoilé le lundi pendant le Sportel", glisse Laurent Puons.


Didier Deschamps sacré "Légende"

Photo S.B.

Lors des Sportel Awards, le 23 octobre à partir de 20h30 (salle Prince-Pierre), Didier Deschamps sera le premier à recevoir une nouvelle distinction: le Prix de la Légende.

"Ça me semblait important car Deschamps n’a pas eu la confiance des gens pendant des années. Il a traversé des épreuves importantes et a réussi à créer une unité dans un groupe devenu champion du monde.C’est un garçon humble, que j’aime beaucoup, et c’est une fierté qu’il ait accepté de recevoir ce Prix."

Chez lui à Monaco, "DD" recevra le trophée des mains du président d’honneur de Sportel, le prince Albert II.Souverain dont Laurent Puons confie qu’il est "très impliqué dans toutes les décisions stratégiques". "Je les prends avec son accord, il est au courant de tout et donne souvent des conseils très avisés."

>>RELIRE. PHOTOS. Didier Deschamps a donné son nom au stade de Cap-d'Ail.

Image d'illustration
Image d'illustration Michael Alesi

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct