Avec ses formules d'abonnement, la Niçoise Neoyot réinvente l'accès aux yachts

La startup niçoise Neoyot qui participe à partir de mardi au Cannes Yachting Festival veut disrupter le secteur avec ses formules d’abonnement pour yacht.

K.Wenger Publié le 06/09/2022 à 09:00, mis à jour le 02/09/2022 à 14:24
Matteo et Anthony Brisacq présenteront leur service dès mardi au Cannes Yachting Festival. Ils seront notamment présents sur les stands d’Apreamare, Astandoa et Fiart. (Photo K.W.)

L’idée

On s’abonne bien pour regarder des séries à la télé, écouter de la musique, conduire une voiture... pourquoi ne pas prendre un yacht en abonnement?

Partant de ce constat, Anthony Brisacq, à l’origine en 2015 de Yachster, la première marketplace de locations de yachts, et son fils Matteo ont créé mi-juin à Nice, Neoyot, la première agence de yachting 2.0.

"Parce que l’abonnement est devenu la meilleure alternative au crédit et au leasing pour naviguer en illimité", expliquent-ils. Et surtout, une nécessité pour atteindre la cible des Millennials et Génération Y.

Le service

Neoyot a développé un outil digital qui, s’appuyant sur l’intelligence artificielle, permet à ses abonnés de réserver un yacht 24 heures sur 24.

L’abonnement sur 12, 24 et 36 mois (tarif dégressif) donne un accès limité à un bateau de 37 à 80 pieds (11,5 à 24m) qui ne sera partagé qu’entre 4 et 6 abonnés maximum.

 

Sont également inclus un chat instantané avec le capitaine, l’organisation des itinéraires... "Neoyot s’occupe également pour le propriétaire du yacht de la gestion de l’équipage, de l’entretien technique et du nettoyage de l’unité..., résume Anthony Brisacq. Il ne faut pas confondre abonnement avec time-share et charter qui est souvent plus contraignant en termes de réglementation." 

Le propriétaire du bateau, pour sa part, détermine le nombre d’abonnés souhaité, son temps d’utilisation et les périodes de navigation. Son accès est en illimité, réparti avec ses abonnés.

La plus-value

Neoyot vise les acheteurs potentiels de yachts "conscients des coûts d’entretien engendrés par cet achat", les propriétaires à la recherche de solutions pour améliorer la rentabilité de leur bien et les investisseurs qui voient là un placement mobilier.

"En s’abonnant, les futurs acquéreurs qui n’ont plus à s’inquiéter d’un éventuel apport initial ou d’un crédit peuvent naviguer cinq fois moins cher, en illimité et en toute liberté", soulignent le père et le fils. Les propriétaires actuels, eux, continuent à naviguer gratuitement et disposent de revenus stables et sûrs qui payent les coûts d’entretien et remboursent le financement de leur unité.

Quant aux investisseurs non plaisanciers, "investir dans l’abonnement de yacht permet un retour sur investissement garanti de 7 à 11% net d’impôt".

 

L’investissement

Le concept et la marque Neoyot sont détenus par UBoat Investment, une compagnie d’investissement dans l’industrie du yachting fondée par Philippe Bacou qui a notamment financé Yotha, la place de marché pour louer des yachts. Dirigée par Matteo Brisacq, Neoyot Nice est la première agence franchisée d’UBoat Investment.

"Nous limitons volontairement à vingt le nombre de bateaux en abonnement, explique le jeune entrepreneur de 21 ans qui recrutera 4 collaborateurs d’ici l’été prochain. Notre business plan prévoit que nous en gérions 5 à 6 dans un an pour arriver à notre vitesse de croisière en 2025."

"Nous misons 600k€ de chiffres d’affaires en commissions en 2023 puis aux alentours de 2,5M€ d’ici trois ans", ajoute son père. La startup permet à ses clients d’acheter, de s’abonner et de louer en payant en cryptomonnaie.

Le défi

Anthony et Matteo Brisacq n’ont aucun doute sur l’appétence des abonnés pour leur service "mais le chemin est plus long pour convaincre un acheteur-utilisateur de partager son bien 365 jours par an ou bien un acheteur-investisseur d’acquérir un bateau et pas dans la pierre. Il faut faire beaucoup de pédagogie pour les amener à faire le grand saut."

C’est la raison pour laquelle ils écumeront tous les salons nautiques à commencer mardi 6 septembre par le Cannes Yachting Festival. Pour l’heure, Neoyot n’a pas encore d’abonnés.

L’objectif

Anthony Brisacq, président d’UBoat Investment depuis avril, est chargé du développement de Neoyot en franchise.

 

"Après Nice, notre master franchise, nous ouvrirons en 2023 dix agences sur le bassin méditerranéen (France, Corse, Italie et Espagne).En année 3, nous en aurons trente avec les États-Unis et l’Asie pour passer à 100 en 2026."

Les franchisés devraient s’acquitter d’un droit d’entrée compris entre 25 et 30 k€ et de 12% de royalties.

> neoyot.com

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.