Rubriques




Se connecter à

Avec le retour des clients, le Monte-Carlo Beach espère une "très belle" saison estivale

Après avoir reçu le spectaculaire défilé de mode de la maison Chanel, l’hôtel et le club balnéaire accueillent leurs premiers clients pour une saison espérée au beau fixe.

Cédric Vérany Publié le 18/05/2022 à 13:00, mis à jour le 18/05/2022 à 10:40
Lovés dans la baie, l’hôtel et le club balnéaire accueillent à nouveau sa clientèle depuis le 12 mai. Photo Jean-François Ottonello

Les transats au bord de la piscine invitent à se prélasser. La carte du restaurant décline ses poissons grillés. Les tentes rayées alignées sur la plage protègent du soleil et des rayons indiscrets.

L’été s’est installé au Monte-Carlo Beach. Le palace de la Société des Bains de Mer à la frontière monégasque vient de rouvrir ses portes après son traditionnel hivernage. Et avec une mise en bouche unique qui a pimenté le début de saison: la venue de la maison Chanel qui a choisi la plage de l’hôtel comme décor de son défilé le 5 mai dernier.

Les images de ce grand show de mode saupoudré d’une constellation de stars ont fait le tour du monde. La collection croisière de Chanel se conjuguant à l’atmosphère du Beach pour un mélange gagnant. "C’est inouï, ça arrive une fois dans une vie d’un établissement d’accueillir un tel événement et c’est arrivé. J’ai même reçu un message d’une cliente d’Australie, éblouie de voir l’hôtel dans les images du défilé", confie la directrice des lieux, Danièle Garcelon.

"La première fois que tout était privatisé"

Une façon d’honorer l’histoire commune entre la dynastie Chanel, de Coco à Karl Lagerfeld, et la Principauté. Les négociations entre la direction de l’hôtel et la maison de haute couture ont démarré en juillet dernier pour convenir des modalités de l’événement qui a nécessité de décaler la date d’ouverture du club. "C’est la première fois qu’à la fois l’hôtel, le club ainsi que La Vigie étaient privatisés conjointement par un même client. Mais c’était important de le faire pour Chanel, une maison qui partage nos valeurs et une histoire commune avec Monaco".

 

L’équipe a occupé les lieux quinze jours, redessinant les allées de la plage pour tracer la piste du défilé; faisant pousser des jardins verdoyants et éphémères à la place de certaines tentes de plage. Et transformant la salle de restaurant du Deck en cabine pour habiller les 65 modèles. Le tout pour vingt minutes de défilé.

L’accès à la mer revu

Aujourd’hui, si les images du défilé demeurent, la réalité a repris le dessus pour l’ouverture à la clientèle le 12 mai. "Tout de suite après le passage de Chanel, nous nous sommes mis en mode ouverture pour accueillir nos clients dans un Beach club transformé".

Si la saison d’hiver n’a pas donné lui à de grands travaux comme les dernières années, la plage protégée depuis deux ans par une digue sous-marine est désormais pleinement aménagée et optimisée. Seuls quelques mobiliers, dont les délais de livraisons ont été contrariés, ne sont pas encore arrivés.

Privilège de palace, cette année, le cheminement a été revu jusqu’à la mer pour éviter la marche sur les galets honnis par certaines voûtes plantaires de clients.

 

Devant les tentes alignées au sol en bois, désormais une bande de sable posée sur les galets fait office de tapis réduisant la marche désagréable sur les galets. "Cette configuration fait qu’il reste peu de distance à parcourir sur les galets pour aller jusqu’à l’eau. Et nous mettons à disposition de chaque client des chaussons s’il le souhaite, pour contenter tout le monde", détaille Danièle Garcelon.

Parmi les nouveaux équipements, une babypool voisine de l’immense bassin olympique a éclos dans d’anciennes jardinières pour baigner les jeunes enfants.

En haut du domaine, une troisième ligne de tentes a été réinstallée et rehaussée de cinquante centimètres, ce qui offre une vue plus dominante. "Ce sont les tentes les plus éloignées de l’eau, on pourrait penser que ce sont les moins prisées mais elles sont encore plus confortables et l’accès se fait par l’arrière. Ce qui fait que personne ne passe devant".

Un spot qui devrait séduire la clientèle…

Danièle Garcelon: "La saison s’annonce belle"

La saison démarre, avec optimisme?
Nous serons ouverts jusqu’au début du mois d’octobre avec l’espoir d’une vraie belle saison, portée par un vent de liberté sans les contraintes Covid. Depuis la reprise, nous constatons que les clients sont là, fidèles à leurs tentes de places qui sont comme de petites résidences secondaires. La saison s’annonce très belle. La Riviera dans sa globalité est très convoitée. Notamment par la clientèle américaine, très enthousiaste cette année pour réaliser de longs séjours en Europe.

Le secteur hôtelier fait face à une pénurie de personnel cette saison. C’est aussi votre cas?
Comme tout le monde, oui, nous sommes atteints par cette vague incroyable. Nous avons les mêmes soucis, même si heureusement nous conservons notre noyau dur de saisonniers. En salle, nous manquons de commis, de chefs de rang. C’est le personnel de service qui fait défaut principalement. Mais nous avançons pas à pas. Nous ouvrirons le restaurant de La Vigie fin juin et j’ose espérer que les choses vont s’arranger d’ici là.

Le restaurant Elsa, lui a déjà rouvert avec Mélanie Serre, une nouvelle cheffe à sa tête. Pourquoi l’avoir choisie?
Nous avons lancé cet hiver notre recherche en ciblant, dans un large champ, des jeunes cheffes trentenaires. Mélanie avait envie, elle était disponible, c’est une jeune femme très sympathique. J’étais un peu anxieuse car ce genre de recrutement pour une saison est compliqué, mais nous avions de très bonnes recommandations des chefs chez qui elle est passée. Elle a démarré le 11 mai, nous avons déjà de très bons retours. Et elle est très heureuse de cette opportunité.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.