“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Avec 20% de croissance en 2019, le Grimaldi Forum affiche une forme insolente pour ses 20 ans

Mis à jour le 09/01/2020 à 14:57 Publié le 09/01/2020 à 14:41
Devant les amis du Grimaldi Forum, réunis à l’occasion de la traditionnelle galette des rois, Sylvie Biancheri a présenté les résultats exceptionnels de l’année 2019.

Devant les amis du Grimaldi Forum, réunis à l’occasion de la traditionnelle galette des rois, Sylvie Biancheri a présenté les résultats exceptionnels de l’année 2019. Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Avec 20% de croissance en 2019, le Grimaldi Forum affiche une forme insolente pour ses 20 ans

Avec 20% de croissance l’an dernier, le Grimaldi Forum aborde 2020 avec une santé de fer, et un programme d’exception. Le fruit du travail de toute une équipe et d’un solide partenariat

On n’a pas tous les jours 20 ans, comme dirait le poète. Et comme chez nous autres êtres humains, le Grimaldi Forum aborde cette troisième décennie avec une forme quasi olympique, bien loin d’être dérangé par l’agitation des bulldozers environnants.
Lundi soir, sous la grande verrière, le centre de congrès monégasque avait invité quelques amis pour sa traditionnelle galette. L’occasion de faire un peu le point sur l’année qui vient de s’écouler.
Si on n’est pas sérieux quand on a 17 ans, d’après un autre poète, il semblerait qu’on le devienne à 19 ans. Pas qu’on soit tombé dans l’ennui, loin de là. Non.

Année de tous les records

Le Grimaldi Forum a juste explosé les compteurs. On sentait bien qu’il s’en passait de belles, dans cet espace en forme d’iceberg qui descend 18 mètres sous terre. Sylvie Biancheri, directrice générale, a confirmé notre intuition : en passant de 98 événements en 2018 à 117 en 2019, le Grimaldi Forum augmente son chiffre d’affaires de 20 %, bouclant l’année à 21,5 millions d’euros. Si la performance est belle, elle est d’autant plus notable que la progression dure depuis cinq ans.

Le paquebot entraîne dans son vertueux sillage l’économie monégasque avec des retombées économiques globales estimées à 68 millions d’euros l’année dernière, contre 50 millions il y a cinq ans. "Le tourisme d’affaires [la principale source de revenus du lieu, ndlr] est souvent une conjugaison d’événements particuliers. Et cette année était hors du commun. Nous ne pouvons pas communiquer les noms, mais nous avons souvent des grosses sociétés du CAC 40, qui réalisent des conventions d’entreprise. À cela, il faut ajouter cette année le sommet de la Francophonie, le Giec, l’exposition Chaumet… Tout s’est imbriqué parfaitement pour optimiser le planning, explique Sylvie Biancheri, modeste. On s’attend à ce que l’année 2020 ne soit pas forcément aussi bonne. Nous n’avons plus de place, nous sommes au maximum de l’optimisation du planning. En 2019, toutes les planètes étaient alignées."

Les événements professionnels, comme ici le Sportel, constituent l’essentiel de l’activité du Grimaldi Forum.
Les événements professionnels, comme ici le Sportel, constituent l’essentiel de l’activité du Grimaldi Forum. Photo Michael Alesi

"Ici, l’événement sera un succès"

Si toutes les planètes étaient alignées, c’est en grande partie grâce aux équipes qui font tourner la machine. Comme la direction commerciale, sous l’égide de Françoise Rossi, dans la maison depuis deux décennies. Après un dédale de couloirs où la lumière du jour se fait discrète, on est presque ébloui quand on débarque dans le bureau des forces de vente. Murs blancs baignés de soleil, sourires décontractés et bonne humeur : on sent que la machine tourne bien. Mais alors, comment fait-on venir toutes ses entreprises qui viennent remplir l’agenda des événements professionnels ?

Pour cela, Françoise Rossi et ses dix collaborateurs disposent de toutes sortes d’outils comme les revues professionnelles, ou les salons du tourisme d’affaires où le Grimaldi Forum expose son savoir-faire aux côtés de la direction du Tourisme et des Congrès, qui dispose également de bureaux à l’étranger. Mais ce n’est pas tout. "Les hôtels aussi nous envoient des clients. Tout ça, c’est un petit monde qui s’entraide. Il y a une forte cohésion entre vous les partenaires. Et le “convention bureau” de la DTC fait le lien."

Un package qui aide sans doute des entreprises importantes et parfois lointaines à opter pour Monaco plutôt que Barcelone ou Paris, qui sont des concurrents sérieux. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, Monaco n’est pas une destination d’affaires chère. "Il y a eu un gros travail de prix. En période hivernale, nous sommes moins chers que Paris." Avec des avantages contre lesquels la capitale française ne peut pas lutter : tout est faisable à pied, dans des conditions optimales de sécurité. "Ce qui fait la différence, c’est notre capacité à créer un lien, à rassurer, et à assurer au client qu’ici son événement sera un succès."

Pour l’exposition Cité Interdite, certaines pièces exposées n’avaient jamais quitté le Palais impérial.
Pour l’exposition Cité Interdite, certaines pièces exposées n’avaient jamais quitté le Palais impérial. Photo Jean-François Ottonello

L’excellence accessible

Au-delà du tourisme d’affaires, les événements culturels occupent une part grandissante du chiffre d’affaires, grâce à un atout particulier : la liberté. "Nous voulions en faire un lieu ouvert au public, indépendamment des événements professionnels. Nous avons tout de suite eu cette liberté d’approche totale, d’offrir une programmation culturelle extrêmement éclectique. Ce qui est d’autant plus possible que nous n’avons pas de collection, comme un musée, à laquelle il faudrait rattacher l’exposition. Nous voulons offrir des événements sur des sujets qui n’ont jamais été traités de la façon dont ils le sont chez nous. Nous ne voulons pas de sujet clefs en main qui arrive en deuxième ou troisième étape", explique l’exigeante Catherine Alestchenkoff, directrice des Événements culturels.

C’est ainsi que toute une équipe peut construire un espace muséal sur les 3 000 m2 de plateau disponible. "C’est une chance pour nous. à partir d’une liste d’œuvres, on peut créer un espace." Avec pour objectif de malmener un concurrent tenace : "Comme nos expositions se déroulent surtout en été, nous sommes en concurrence avec le soleil et la plage. Il faut convaincre le public de s’aventurer dans un espace climatisé", s’amuse-t-elle.

Pour cela, et même si l’excellence des sujets est toujours de mise, hors de question de jouer les élitistes : "Nous devons nous ouvrir à tous les publics. Tout le monde n’est pas obligé de connaître Francis Bacon. Il faut qu’on leur donne l’accès."

Une spécificité qui fonctionne, car de plus en plus, le Grimaldi Forum exporte ses expositions et les adapte. Ainsi l’exposition Princes et princesses de Monaco a récemment été présentée dans une version adaptée à Macao. Et ça aussi, ça contribue au succès du Grimaldi Forum.

Un partenariat gagnant

Mardi soir, la Compagnie monégasque de banque, établissement financier spécialisé dans le conseil en investissement d’actifs, a renouvelé son partenariat avec le Grimaldi Forum. "C’est un partenariat important, qui date de 2005. Vous voyez, ça ne date pas d’hier ! La politique de mécénat de la CMB est de contribuer au rayonnement culturel de la Principauté, et nous avons considéré que le Grimadi Forum, avec ses expositions d’été, était le partenaire idéal à cet égard. Ces expositions valorisent l’image de la Principauté, et dans le même temps, il faut bien le reconnaître, cela valorise l’image de notre maison", nous confie Étienne Franzy, président de la CMB.

Un soutien très apprécié par le centre de congrès, comme l’explique son président, Henri Fissore : "Ce partenariat qui consistait au départ à contribuer au développement des grandes expositions d’été du Grimaldi Forum, a été très rapidement élargi à tous les événements culturels du Grimaldi Forum se déroulant à Monaco. Nous bénéficions de subventions de l’État, mais nous avons également besoin de soutiens privés, et la CMB, pour la seizième année est notre partenaire principal. La banque est le poumon de l’économie monégasque, et la CMB illustre bien les partenariats constructifs pour un établissement comme le Grimaldi Forum."


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.