“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Artcurial signe de nouveaux records lors de ses enchères hivernales à Monaco

Mis à jour le 31/01/2019 à 09:25 Publié le 31/01/2019 à 11:45
Cette pendulette art déco (vers 1927) Van Cleef & Arpels a pulvérisé les estimations pour être adjugée 227200 euros.

Cette pendulette art déco (vers 1927) Van Cleef & Arpels a pulvérisé les estimations pour être adjugée 227200 euros. Photo ©Artcurial

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Artcurial signe de nouveaux records lors de ses enchères hivernales à Monaco

La troisième édition des ventes d’hiver, au Yacht-club, s’est bouclée avec des résultats en hausse. De bon augure avant d’accentuer la présence de la maison de vente parisienne en Principauté

Avec 6,5 millions d’euros de ventes cumulées en quatre vacations (joaillerie, horlogerie de collection, Le Temps est féminin et Hermès Vintage), la 3e session d’enchères hivernales signée Artcurial a de nouveau été couronnée de succès, en fin de semaine dernière, au Yacht-club.

L’équipe d’experts, emmenée par le commissaire-priseur François Tajan, a notamment converti son pari lors de la vacation "Le Temps est féminin", dédiée à l’horlogerie féminine. Un rendez-vous audacieux, comme l’ADN de la maison-mère, étrenné en 2018 et désormais incontournable… à l’international.La preuve en chiffres.

67% d’acheteurs étrangers

Un résultat en hausse de 23 % pour l’horlogerie (2.246.460 euros), portée par sa branche féminine "Le Temps est féminin" et un ratio d’acheteurs étrangers de 67%, représentant 39 nationalités. La vente "Le Temps est féminin", encore elle, comptant 87% d’acheteurs étrangers.

Enfin, le marteau a résonné douze fois pour des adjudications supérieures à 100.000 euros. La palme revenant à un collier en or jaune orné d’un diamant piriforme de 9,12 carats côté bijoux (306.600 €), un Birkin alligator rouge mat au rayon Hermès vintage (35.100 €), une pendulette art déco Van Cleef&Arpels (227.200€, contre 12.000€ d’estimation haute) et une Rolex Panerai/Rolex Radiomir Type A (226.000€) côté horlogerie.

François Tajan, président délégué d'Artcurial, débriefe.

Au rayon Hermès vintage, ce Birkin alligator rouge mat a été adjugé 35.100 €.
Au rayon Hermès vintage, ce Birkin alligator rouge mat a été adjugé 35.100 €. Artcurial

L’horlogerie, particulièrement au féminin, s’est démarquée lors de vos ventes, validant un pari lancé en 2018…
Oui, ça confirme cette bonne idée qu’est celle du "Temps est féminin", puisque l’horlogerie se décompose en deux parties désormais dans nos ventes [été comme hiver, ndlr]. La vente traditionnelle d’horlogerie masculine et cette vente conceptuelle pour femmes qui a vraiment déclenché un engouement important. On le voit notamment sur les vieilles Piaget ou tout ce qui est un peu vintage années soixante-dix.

Cette session hivernale a été prisée par les acheteurs internationaux. L’occasion aussi pour Artcurial, qui dispose déjà de nombreux comptoirs à l’étranger, de prendre le pouls de cette clientèle ?
Oui, parce qu’en plus on a une clientèle assez différente en janvier qu’en juillet. Il y a moins de touristes en villégiature et plus de gens locaux, qu’on perd un peu l’été puisqu’ils sont en vacances. On a pas mal de gens de Suisse, en bateau, dans le Var. On renoue des liens avec des clients proches et de longue date et il y a une vraie bonne complémentarité avec les ventes d’été. ça se traduit aussi par ce lieu formidable du Yacht-club, un cadre contemporain qui permet de rayonner auprès des membres privilégiés de ce club.Les choses se sont bien articulées et ont trouvé leur rythme de croisière.

Un collier en or jaune orné d’un diamant piriforme de 9,12 carats vendu 306.600 €.
Un collier en or jaune orné d’un diamant piriforme de 9,12 carats vendu 306.600 €. Artcurial

Artcurial travaille beaucoup son image et, cette année, l’artiste Marie Beltrami avait la charge "d’habiller" les catalogues. Quels ont été les retours?
C’est quelque chose qui nous plaît de sortir de l’image de la vente d’occasion de bijoux et de montres de collection. C’est bien de donner un regard un peu différent au travers de directeurs artistiques, de créateurs en tout genre, de bijoutiers, de peintres… C’était assez audacieux et ça n’a pas laissé les gens indifférents.J’aime beaucoup les photos qu’elle a réalisées avec cette poésie surréaliste qui lui est propre.

Le but étant de se démarquer…
C’est quelqu’un de très singulier et on aime ça. Aujourd’hui, on est dans une industrie du luxe, dans des process, certes artisanaux, mais de marques, où le marketing prend le pas sur tout.On voulait donner une image un peu différenciante.

Cette Rolex Panerai/Rolex Radiomir Type A s'est envolée pour 226.000€.
Cette Rolex Panerai/Rolex Radiomir Type A s'est envolée pour 226.000€. Artcurial

L’imminente inauguration d’un nouvel espace Artcurial à Monte-Carlo était-elle sur toutes les lèvres?
Oui sur beaucoup.Louise Gréther et Julie Moreau font un travail formidable de représentation mais on n’avait pas la visibilité proportionnelle à ce que nous faisons.Le fait d’avoir pignon sur rue va nous permettre d’avoir plus de visibilité, comme de recevoir dix personnes à l’occasion d’une conférence par exemple. ça va ouvrir la porte à tout un tas de formules aux clients, qui leur permettront de venir davantage vers nous, de manière mieux adaptée. Des clients qu’on perdait parfois entre deux événements. On va créer un fil continu dans un endroit très beau, proche du Casino.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.