“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Village calabrais complet, 0% de surgelés, concept hybride... Ce nouveau restaurant italien de 3.000 m2 vient d'ouvrir à Cap 3000

Mis à jour le 21/02/2020 à 17:59 Publié le 21/02/2020 à 14:58
Benvenutti ! Pour leur 1er IT Villaggio, les créateurs Gio et Renato Iera (cafés en main) se sont associés aux franchisés Alexandre Clotilde, Romain Henry et Thibauld Vannesson. Ils visent 700 couverts par jour en semaine, prévision dépassée depuis l’ouverture.

Benvenutti ! Pour leur 1er IT Villaggio, les créateurs Gio et Renato Iera (cafés en main) se sont associés aux franchisés Alexandre Clotilde, Romain Henry et Thibauld Vannesson. Ils visent 700 couverts par jour en semaine, prévision dépassée depuis l’ouverture. CD

Village calabrais complet, 0% de surgelés, concept hybride... Ce nouveau restaurant italien de 3.000 m2 vient d'ouvrir à Cap 3000

A site exceptionnel, format exceptionnel. IT vient d’ouvrir en format Villaggio dans l’extension de Cap 3000. Un lieu où partager l’amour de l’Italie et de la cuisine authentique.

Dans la famille IT, un restaurant traditionnel de l’Italian Trattoria, c’est entre 700 et 800 mètres carrés (comme à la Gare du Sud à Nice). Il existait déjà une version kiosque à 200 m2. Voici le dernier né : un restaurant XXL de... 3.000 m2, entièrement dédiés au plaisir d’une cuisine simple et de produits frais.

Un village calabrais complet avec ses piazzas et vias où partager une pizza, des pâtes, une tomate-mozza, une douceur, un caffè, un apéritif, tout ce qui vous passe par l’appétit, pourvu que ce soit italien.

Ramener l'Italie ici

Avec IT Villaggio qui a ouvert le 7 février à Cap 3000 et qui, depuis, y fait le buzz, les deux frères Renato et Gio Iera concrétisent un projet de plusieurs années.

"Un challenge économique mûrement réfléchi", relevé ici avec trois associés, les franchisés Alexandre Clotilde, Romain Henry et Thibault Vannesson.

Et surtout "le fruit d’une envie insatiable" : ramener en France tout ce qu’ils aiment de la Calabre, de cette culture héritée d’un père arrivé dans le Nord de la France après guerre, qui a travaillé à la mine avant se lancer dans le bâtiment comme artisan.

"On a grandi à Denain, capitale de l’acier et du charbon, raconte Renato Iera. Vivre à sept dans 35 mètres carrés, on a connu. On a été élevés au sens du travail et au goût de l’effort. Avec le partage et la simplicité pour valeurs. Avec mon frère, nous sommes des enfants de la République, de l’école gratuite. On sait d’où l’on vient et comment on s’est fait. IT dit beaucoup de nous."

Concept hybride

Depuis 2014, année où ils ont ouvert le premier IT pour "partager l’amour du bon, du beau et de l’Italie", le moteur des frères Iera est resté identique : proposer une cuisine populaire, accessible au plus grand nombre, sans rien sacrifier au goût.

Une cuisine du partage et de la convivialité qui cultive les recettes du zio Romolo et de la nonna Rosina avec une touche de déco new-yorkaise, influence que Gio a ramenée de ses douze ans là-bas.

"Nous sommes dans un concept hybride, commente-t-il. Un Food good, empruntant ses process à la restauration rapide, mais sans surgelés et avec couverts."

A Cap 3000, la recette reste la même : "Du bon, du bon et encore du bon, avec le sourire toujours", lancent en chœur Renato et Gio, le premier étant le fin palais du duo, le second le pro de l’agencement et les deux du sourcing des produits.

Ici, pas de service en salle, la commande se passe au bar ou au kiosque de votre choix. On vous remet un beeper, vous vous installez là où vous voulez et quand il sonne, votre plat est prêt. Vous n’avez plus qu’à aller le chercher et le déguster.

Le sens de la convivialité

L’extension de Cap 3000 a offert un bel écrin à IT pour son nouveau format : un village à la calabraise où pizzas et pâtes fraîches sont cuites à la minute, la charcuterie découpée à la demande, les desserts fabriqués sur place, comme la mozzarella.
L’extension de Cap 3000 a offert un bel écrin à IT pour son nouveau format : un village à la calabraise où pizzas et pâtes fraîches sont cuites à la minute, la charcuterie découpée à la demande, les desserts fabriqués sur place, comme la mozzarella. G.G.

"Tout est fait maison et cuit à la demande. Nous sélectionnons les produits en sillonnant l’Italie. On veut des saveurs authentiques, artisanales, des fournisseurs en capacité de nous accompagner dans notre développement mais intransigeants sur le goût, la fraîcheur et la qualité."

Le tout mâtiné de process hyper rodés pour des succursales et franchisés autonomes. "Tout le personnel est formé pour être polyvalent, savoir façonner les pâtons à pizza à la diviseuse bouleuse (au potentiel de 900 pâtons à l’heure) comme les pâtes fraîches avec une presse capable de sortir 45 kg à l’heure..."

Si l’IT Villaggio est amené à être dupliqué à raison d’un à deux établissements par an, l’ensemble de la marque se développe actuellement au rythme de 20 à 25 franchises et succursales par an pour atteindre les 80 enseignes avant trois ans.

En franchise et succursales

00 % des produits sont italiens, sourcés par les frères Iera, des cafés Tostini torréfiés par Désirée et sa famille, à l’huile d’olive des Muraglia à Adria ou les tomates du Vésuve de Paolo Ruggiero...
00 % des produits sont italiens, sourcés par les frères Iera, des cafés Tostini torréfiés par Désirée et sa famille, à l’huile d’olive des Muraglia à Adria ou les tomates du Vésuve de Paolo Ruggiero... CL

Pour vivre heureux, vivons cachés : ici pas question de chiffres en place publique. Les centres commerciaux ont ça de commun avec la parfumerie. Montant de l’investissement, loyer, rentabilité du restaurant font partie des secrets de la recette.

Même s’il suffit d’aller sur les sites spécialisés pour lire qu’en franchise, un IT de 700 m2 demande un investissement global autour des 800.000 euros pour un chiffre d’affaires minimum d’1,5 ME HT à deux ans, on n’obtiendra rien de plus des initiateurs de l’IT Villaggio de Cap 3000 qu’un "Ici, c’est beaucoup plus".

Avec un large sourire dont on ne les a pas vus se départir, même en plein feu du service, nous invitant plutôt à goûter le futur must du printemps : le tiramisù pistache et amarena. Un momento vero.

Repères

Le 21e de la famille : Premier IT Villagio mais le 21e restaurant IT. Le 22e sera à Miami.

3.000 m2 dont 300 m2 à l’entrée pour la fabbrica (mozzarella fraîche) et l’épicerie, 2.000 m2 à l’étage avec une piazzeta où se trouve la boutique IT (goodies, huile d’olives, vaisselle), le laboratoire et le comptoir à desserts, le bar, les kiosques à salades, antipasti, pâtes et pizzas, plus 700 m2 de terrasse avec un barbecue aux beaux jours.

Une dimension événementielle qui s’ajoute au concept de IT avec un espace séminaires, des DJ prévus à l’apéritif, des ateliers cuisine.

85 salariés, une cuisine 100 % fait maison, 0 % surgelés, à prix abordables (6,90 euros la pizza Margherita).


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.