Rubriques




Se connecter à

Sarah et Charlotte, les deux sœurs de Monaco, quittent l’aventure de Pékin Express

Sarah et Charlotte, deux sœurs nées et élevées à Monaco, ne seront pas allées jusqu’au bout de l’aventure de Pékin Express.

La rédaction Publié le 25/03/2022 à 19:48, mis à jour le 25/03/2022 à 19:48
Ces deux Enfants du pays avaient mis leur relation fusionnelle au service d’une "expérience d’une vie". Elles ne sont pas allées au bout, mais gardent en tête le souvenir de cette aventure exceptionnelle. (Photo Instagram)

Jeudi, les téléspectateurs ont pu voir qu’elles ont été éliminées de cette émission phare de M6 présentée par Stéphane Rotenberg et mettant en concurrence huit binômes sur une course de 10.000 kilomètres avec un euro en poche, par jour et par personne et comme seul moyen de locomotion l’auto-stop.

On peut aisément imaginer la déception de ces deux sœurs ultra-motivées et soudées. Mais elles, elles gardent surtout en tête le souvenir d’une expérience extraordinaire. Des émotions qu’elles ont partagé sur Instagram à destination de leurs followers.

"Ce soir nous partons sans regret, ayant atteint le rêve que nous nous étions promis depuis le premier jour: Découvrir Petra la Magnifique. Quelle aventure incroyable partagée ensemble, marquée par des paysages à couper le souffle et des rencontres inoubliables. Un énorme merci à toute l’équipe de production sans qui nous n’aurions jamais pu vivre cette expérience extraordinaire. Une mention toute particulière aux journalistes et aux camerawomen/men pour leur incroyable travail et leur endurance tout au long de notre parcours sans oublier notre directeur de course préféré @stephanerotenbergofficiel pour ses encouragements qui nous ont poussées à toujours nous dépasser. Mais surtout un énorme MERCI à vous tous, de nous avoir autant encouragées par tous vos beaux messages de soutien et vos belles dédicaces."

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.