“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Rallye Monte-Carlo : top départ pour l'entraînement

Mis à jour le 07/12/2015 à 05:04 Publié le 07/12/2015 à 05:04
Quinze voitures ont quitté le chapiteau hier. Direction le parking du Monte-Carlo Beach à Roquebrune-Cap-Martin pour le départ de la spéciale.
Monaco-matin, source d'infos de qualité

Rallye Monte-Carlo : top départ pour l'entraînement

Formation et entraînement : tels furent les deux maîtres mots, hier, des quelque deux cents personnes rattachées à l'Automobile Club pour être fin prêtes pour les prochaines courses

7 h 30, hier matin, sous le chapiteau de Fontvieille. Les bénévoles de la kermesse œcuménique avaient fait place nette quelques heures plus tôt pour l'arrivée de bénévoles d'un autre genre : les commissaires des Rallye Monte-Carlo et Rallye historique(1). Ils étaient quatre-vingt-dix auxquels se sont ajoutés les quelque 120 organisateurs et formateurs pour un stage théorique puis pratique. C'est ainsi que du chapiteau, ils sont rapidement passés sur le terrain… ou plutôt sur un circuit réduit à une quarantaine de kilomètres autour de Monaco quand il sera de 1 200 km sur quatre jours le mois prochain.

Aboutissement de trois mois de travail

« Ce n'est que la deuxième année que nous organisons cette mise en condition sur le terrain », note Michel Bernard, directeur du Circuit Routier d'Instruction des Commissaires (CRIC), responsable de la commission de formation. « Auparavant, il n'y avait pas d'entraînement à la sécurité. On a fait une formation spécifique, nouvelle cette année, pour une simulation. Notre objectif est de remettre les bénévoles en condition. Nous sommes présents pour mettre à disposition des équipes un outil qui doit être le plus efficace possible et ainsi faire une évaluation précise. C'est comme cela que les commissaires ont les moyens de se perfectionner et d'apprendre. »

Car personne n'échappe à l'entraînement. Ceux qui ont 40 ans de bénévolat au sein de l'Automobile club doivent retrouver les réflexes abandonnés depuis onze mois mais aussi se familiariser avec les nouveaux matériels de pointage et chronométrage. Les derniers arrivés (ils sont dix cette année, âgés de 18 à 25 ans) ont besoin, quant à eux, de découvrir et maîtriser ce à quoi ils seront confrontés en janvier prochain.

On le voit, ce stage n'est pas une mince affaire. Après la formation théorique, quinze équipes sont parties, dès 11 heures, sur un circuit miniaturisé pour une répétition générale des épreuves de régularité, du format historique et de ZENN ( « Zero Emission - No Noise »).

« Cela fait trois mois que nous travaillons sur l'organisation de cette journée, note Michel Bernard. Chaque commissaire est mis en situation et tout est passé en revue. »

Et le ballet des commissaires est archi-huilé. Une équipe à toute épreuve qui accueille même, cette année et pour la première fois, deux femmes commissaires.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.