Rubriques




Se connecter à

On a testé pour vous... La balade avec un âne dans le massif des Maures

Au départ de Pignans ou du Château du Pas du Cerf à La Londe, profiter d’une randonnée pédestre autrement en étant accompagné d’un âne.

Karine Michel (kmichel@nicematin.fr) Publié le 29/07/2021 à 15:21, mis à jour le 29/07/2021 à 14:16
Avec Paco (à gauche) et Mooglita (à droite), découvrez la randonnée pédestre autrement. (Photos Camille Dodet)

Souvent têtus mais si mignons… Alors pourquoi ne pas randonner au cœur du massif des Maures, accompagné par un âne de Provence? C’est la promesse d’Aurélia Alix. à la tête de la Pension des Ducs, lieu d’hébergement pour chevaux niché à Pignans, la quadra s’est lancée dans l’organisation de boucles pédestres dans le massif des Maures. Des randos sportives de cinq à douze kilomètres selon les boucles, au cours desquelles l’aide précieuse de l’équidé n’est pas usurpée.

L’animal permet à la cordée de transporter son matériel de pique-nique et autres, à concurrence de trente kilos. "Ils ne sont pas là pour véhiculer adultes ou enfants", insiste Aurélia, adepte de la formule lors de ses vacances familiales dans les Alpes. "C’est vrai qu’en famille, on le fait beaucoup lorsque nous allons à Sisteron par exemple, cela se pratique beaucoup là-bas…"

Ou dans les Cévennes également. Car la balade accompagnée d’un âne nous donne logiquement un air d’Antoinette dans les Cévennes. Long-métrage qui a valu à Laure Calamy le César de la meilleure actrice, à Patrick une renommée à l’image de celle de Marguerite dans La Vache et le Prisonnier… Et a donné envie, surtout au public, de goûter ce sentiment de liberté avec un âne… pas si bâté.

 

Aurélia sourit: "Un âne n’est pas têtu. C’est un animal qui réfléchit."

Non… On sourit. "Et bien si!, confirme Aurélia. Là où le cheval se laisse guider, confiant, par l’homme, l’âne lui n’accorde aucune confiance à l’humain à ses côtés… Il va s’arrêter devant un obstacle et réfléchir par lui-même pour évaluer le risque et savoir s’il peut le franchir."

Bien, alors on va se laisser séduire par l’idée et par Moglita, ânesse aux tempes grisonnantes bien chaleureuse, âgée de 21 ans. À ses côtés, le paisible Paco n’a que faire des consignes dispensées par Aurélia et son mari, Benjamin.

Ces derniers n’accompagnent pas les promeneurs en règle générale. Les sentiers empruntés sont balisés, une carte est fournie au départ des randonnées. Impossible de se perdre. Et puis, les téléphones portables captent assez bien le réseau, au cas où...

Démarche écologique et durable

C’est au Château du Pas du Cerf, à La Londe, que l’on fait tous connaissance. Niché dans la vallée entre La Londe et Collobrières, au cœur du massif des Maures, que se situe la propriété de la famille Gualtieri. Réputé pour son vin comme pour son cadre, le Château particulièrement engagé dans une démarche écologique et durable. Inscrire cette activité ne galvaude pas la démarche œnotouristique, au contraire. Ce qui tombe à pic: l’été, les massifs forestiers sont souvent interdits aux promeneurs en raison du risque incendie. Du coup, le Pas du Cerf avec ses sentiers pédestres déjà aménagés (le plus long fait huit kilomètres), propose une belle alternative entre châtaigniers, arbousiers et vignes. Pour ponctuer la balade, une séance de dégustation des vins du domaine est prévue au retour des participants.

 

Moglita et Paco donc, vont nous accompagner pour cette séance de découverte autant que d’apprentissage de l’âne bâté, au sens premier du terme. Laure Calamy n’a qu’à bien se tenir: je n’emprunte pas le chemin de Stevenson mais comme elle, naturellement, je me mets à converser avec l’équidé qui transporte sac et bouteilles d’eau. Chapeau vissé sur la tête, longe bien en main, nous voilà parties sur le chemin caillouteux. Pause quelques dizaines de mètres plus loin pour admirer l’environnement du petit lac, retenue collinaire créée en 1958 pour permettre l’irrigation des jeunes vignes à la plantation. Le point de vue est superbe, Moglita s’y délecte d’herbes sèches. Sur les conseils de Benjamin, on attrape la belle par le harnais pour lui demander d’avancer… Et on va le refaire souvent, ce mouvement, tant l’équidé est gourmand.

Autres consignes à respecter? " L’âne ne doit pas être devant nous, explique Aurélia. Il doit être plus ou moins derrière. On ne pose rien en vrac sur son dos, on range dans les sacoches prévues à cet effet. Il refuse d’avancer? On tape dans ses mains pour lui faire reprendre le rythme." Notez aussi qu’une large flaque d’eau peut l’arrêter net.

À l’heure du pique-nique, on attache nos deux amis à un arbre, à l’ombre, avec une longe de plusieurs mètres (fournie of course !), ce qui leur permet de prendre leurs aises.

Moglita est, elle, particulièrement portée sur la moindre herbe qui lui file sous le nez. Elle ralentit, je tire sur la longe ou mieux, comme me le conseille Benjamin, je l’attrape par le harnais et l’invite à reprendre la marche. Entre vignes et forêt des Maures, le panorama prête à la contemplation. La petite boucle est rapide, les deux autres itinéraires prêtent largement mieux au dépaysement et à l’évasion pour les randonneurs peu aguerris.

 

Même sans les vallées cévenoles chères à Robert Stevenson, sur les sentiers bordés de châtaigniers ou de vignes, on se sent un brin Antoinette dans les Maures. Allez Moglita, on s’attaque à la grande boucle?

Les circuits proposés

Maman de trois enfants (dont Leny, qui nous a accompagné durant la balade), Aurélia Alix, a profité du premier confinement pour renouer avec la nature et laisser parler son goût pour l’équitation. Son métier de peintre en bâtiment passe désormais au second plan pour celle qui a choisi de se consacrer à sa pension pour chevaux et aux randonnées avec un âne.

Trois circuits sur Pignans sont proposés : 5, 8 et 12 km. Idem à peu près avec le Château du Pas du Cerf.
Prévoir de bonnes chaussures de marche, voire de randonnée au départ de Pignans (où les sentiers sont plus sportifs).

Tarifs au départ de Pignans : 60 euros par âne, le forfait à la journée. 35 euros la demi-journée. Dénivelé de 150 mètres

Au départ du Château du Cerf : 160 euros le forfait pour deux ânes à la journée.

Rens. Pension des Ducs, impasse des Prairies à Pignans. 06.18.26.45.18.

Prise de contact avec Moglita, l’ânesse âgée de 21 ans. Camille Dodet / Nice Matin.
Aurélia (à gauche) nous accompagne pour cette fois. Camille Dodet / Nice Matin.
Entre châtaigniers et vignes, le château du Pas du Cerf est un cadre propice à la randonnée pédestre. Camille Dodet / Nice Matin.
Paco et Moglita donnent le ton Camille Dodet / Nice Matin.
Après l’effort, le réconfort... Les ânes, ça vous mange dans la main. Camille Dodet / Nice Matin.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.