“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Faites découvrir à vos enfants les fonds marins de la réserve du Larvotto grâce à cette simulation de plongée

Mis à jour le 03/08/2017 à 11:16 Publié le 03/08/2017 à 05:10
Une activité ludique et des enfants captivés : une réussite pour l'AMPN !

Une activité ludique et des enfants captivés : une réussite pour l'AMPN ! JB

Faites découvrir à vos enfants les fonds marins de la réserve du Larvotto grâce à cette simulation de plongée

Mardi dernier, des enfants ont pu découvrir les espèces marines présentes dans la réserve du Larvotto grâce à une animation de l'Association monégasque pour la protection de la nature

Apprendre tout en s'amusant sur la plage du Larvotto, c'est l'objectif de l'animation proposée mardi matin dans le cadre des activités de l'Association monégasque pour la protection de la nature (AMPN). « Pour sensibiliser les enfants au milieu marin, aux espèces protégées… Savoir, quand ils voient des tâches rouges sous l'eau, que ce sont des éponges », explique Heike Molenaar, docteur en biologie marine. Elle poursuit : « On le fait en particulier au Larvotto parce qu'il y a la réserve sous-marine, qui fait partie des aires marines protégées de Monaco dont l'AMPN est gestionnaire. »

Simulation de plongée

Près de l'ancien restaurant la Spiaggia, une dizaine d'enfants sont assis, attentifs et enjoués. « Les enfants, je vous montre des images d'espèces marines et vous devez trouver leur identité à l'aide des plaquettes », lance la docteur en biologie marine. Dis comme ça, le jeu n'a rien de bien excitant pour des enfants de 5 à 13 ans. Mais Heike Molenaar a trouvé la parade : une simulation de plongée. « Il faut toujours trouver des choses un peu ludiques pour les enfants, sinon ça devient une conférence et je n'ai pas envie de faire ça, avance la docteur en biologie. J'ai juste envie de les sensibiliser un petit peu, pas de les ennuyer. »

Dès lors, on enfile mentalement palmes et tubas puis on «plonge à l'eau» afin de découvrir poissons et algues qui peuplent la réserve du Larvotto : « Allez, on palme, on palme. Quel est ce poisson ? » Les enfants sont concentrés et ont régulièrement les bonnes réponses.

Les parents écoutent

Mieux, c'est bien souvent grâce à une institution de la Principauté : le Musée océanographique. « Je le connais parce que je l'ai vu là-bas ! », glisse fièrement un des gamins. Des notions qui ravissent Heike Molenaar : « J'espère toujours que certains connaissent des choses puisqu'ils vivent au bord de la mer. C'est le cas aujourd'hui et j'en suis contente. Je suis là pour qu'ils apprennent mais j'aime bien également quand ils remobilisent leurs connaissances acquises grâce à d'autres activités. »

Plus que de reconnaître les différentes espèces, l'activité permet également d'apprendre leurs particularités. « Si l'oursin se met des algues sur la tête, c'est pour se cacher des dorades », dévoile la docteur en biologie marine. Des explications interpellant les parents, qui n'hésitent pas à se rapprocher pour jeter un coup d'œil et tendre l'oreille attentivement. « C'est super, acquiesce Heike Molenaar. C'est pour tout public même si je rends l'atelier ludique pour les enfants. Si les parents écoutent également, j'en suis ravie parce que je sais qu'ils apprennent beaucoup de choses aussi. »

L'atelier touche à sa fin, enfants et parents remercient chaleureusement l'AMPN et Heike Molenaar : « On a participé à Monacology et on propose également d'autres activités pour les plongeurs, les apnéistes et les amoureux de la mer. Ces enfants, s'ils ont retenu deux, trois choses sur la réserve du Larvotto, c'est important pour nous. »


La suite du direct