“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Croisez des baleines, des cachalots, des dauphins dans les eaux du pacifiques grâce à la réalité virtuelle à Monaco

Mis à jour le 27/07/2017 à 11:44 Publié le 27/07/2017 à 11:41
Les visiteurs se sentent comme des poissons dans les eaux du Pacifique avec ces casques.

Les visiteurs se sentent comme des poissons dans les eaux du Pacifique avec ces casques. Photo Cyril Dodergny

Croisez des baleines, des cachalots, des dauphins dans les eaux du pacifiques grâce à la réalité virtuelle à Monaco

Le palais de la mer propose au public une double plongée de trente minutes dans les eaux des Philippines et au contact des cachalots. Le tout sans quitter les pieds de la terre ferme

Nul besoin de masque, de tuba ou d’encombrantes palmes pour nager avec les orques et les dauphins. Le petit casque est chargé. Les lunettes sont vissées. Une fois ce processus scrupuleusement respecté par l’assistance et la tête sous l’eau, la capitaine désignée de la visite du parc naturel de Tubbataha donne une dernière consigne.

"Pour des raisons de sécurité évidente, je vous demanderai de ne pas vous lever pendant la plongée pour éviter toute collision", prévient Marine Ripoli. 

La nouvelle technologie est passée entre les gouttes d’eau de mer pour livrer une expérience unique aux visiteurs d’été du Musée océanographique de Monaco, jusqu’au 3 septembre prochain. Une double plongée d’une durée totale de trente minutes dans les eaux des Philippines, intitulée ImmerSEAve 360°.

Outre la rétrospective photographique du site marin de Tubbataha, la salle des Conférences du musée accueille deux fois par jour ce dispositif unique en Principauté.

"Croiser des baleines, des cachalots, des dauphins et certaines espèces inattendues, c’est juste magique", se délecte Richard, un Alsacien de passage pour la troisième fois au Musée océanographique qui accueille près de 650.000 curieux chaque année.

Ses deux enfants ont raté le ballon d’essai de l’été 2016 qui marqua la première édition de cette animation ouverte à tous. Le ressenti de sa fille est tout autre.

"J’ai eu peur car une araignée de mer m’a foncé dessus."

Démarche écologique

Tiziana Caporale, la responsable de l’activité, insiste sur l’aspect éducatif de cette immersion. "Nous nous appuyons pour la deuxième année consécutive sur cette technologie pour accompagner notre public dans la découverte des écosystèmes du monde entier."

Une démarche militante pour la cause écologique qui entre en connexion avec les causes défendues par le prince Albert II. Lequel a d’ailleurs relancé la tradition des grandes explorations dans le monde. Le souverain est d’ailleurs l’un des rares êtres humains présents dans les eaux de l’animation virtuelle du Musée océanographique.


Activité accessible sans réservation, tous les jours à 13h30 et 14h30. Tarif: supplément de 8 euros par personne. Gratuit pour les moins de 12 ans.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct