Rubriques




Se connecter à

Comment garder le moral face à la crise sanitaire ? Voici les remèdes anti-déprime de nos lecteurs

Voilà maintenant deux ans que la Covid-19 a fait irruption dans nos vies, chamboulant nos habitudes, ébranlant nos certitudes et contraignant le gouvernement à prendre des mesures pas toujours bien comprises des Français. A la veille de la nouvelle année et en attendant des jours meilleurs, nos lecteurs prennent les choses avec philosophie et partagent leurs principales recettes pour garder le moral malgré la crise.

Mathilde Tranoy Publié le 31/12/2021 à 07:00, mis à jour le 30/12/2021 à 18:12
Pour beaucoup, le retour à la nature apparaît comme LE remède contre la sinistrose. (Photo Sébastien Botella)

"L’impression de vivre un jour sans fin." Cette impression, Ismaël Leboulanger la partage avec bon nombre d’entre nous. Alors ce Laurentin de 41 ans "essaie de se fixer des objectifs à court terme". Un problème, des solutions: c’est le sens du questionnaire que nous avons soumis aux internautes sur nicematin.com. Et c’est le sens de ce dossier.

Covid-19, confinements, gestes-barrières, tests, vaccins, restrictions... Ras-le-bol! Voilà bientôt deux ans que la pandémie rythme nos vies. Et cette fin d’année rattrapée par la 5e vague n’invite pas franchement à la fête. Des files d’attente devant les pharmacies aux allées des supermarchés, chacun a hâte de tourner la page 2021... sans trop se bercer d’illusions sur 2022.

Un problème, des solutions

Et pourtant. Face à cette crise qui s’éternise, nombre d’entre nous ont puisé en eux des ressources insoupçonnées, redécouvert de petits plaisirs, renoué avec les fondamentaux. Un jeu avec les enfants, un repas entre amis, un bon livre, une séance de sport, une escapade dans la nature... À chacun sa recette anti-sinistrose.

Plutôt que de ressasser le problème, Nice-Matin vous propose donc d’y apporter des solutions. À commencer par les pistes de nos internautes. Mais aussi les conseils d’un psychologue ou d’une spécialiste des énergies positives. Quelques pistes pour aborder du bon pied la nouvelle année. À vos bonnes résolutions, bonne fin d’année et haut les cœurs!

 

"Un bon café avec un amaretto en terrasse"

Monique, retraitée à Biot, suggère de "positiver chaque moment de la vie : le soleil qui se lève avec la Corse qui apparaît, le Mercantour enneigé, l’odeur de la mer". Elle invite à mettre à profit cette période pour "randonner et explorer notre beau département. C’est une occasion pour faire de belles rencontres". Ses bons plans anti déprime : "un bon café avec un amaretto en terrasse dans l’arrière-pays, une part de pissaladière, refaire le monde avec mes amis, me sentir heureuse avec mon mari et mon chat, être en bonne santé tout simplement, pouvoir partir quelques jours en Italie".

"La compagnie de Gabrielle, ma petite fille"

Jean-François, 63 ans, de La Seyne-sur-Mer, peiné "de voir des gens décéder du virus sans que l’on trouve de remède radical", se raccroche à la joie que lui procurent l’exercice de son "travail, tout en me protégeant" mais aussi "les balades avec ma femme dans des endroits pas trop fréquentés" et la compagnie de Gabrielle, sa petite fille, qu’il garde parfois. Pour lutter contre la sinistrose, il préconise de "faire du sport, même à la maison, et les promenades, surtout au bord de la mer, cela ressource".

"Une baignade en mer deux fois par jour"

David, quadragénaire de Cagnes-sur-Mer, que "les divisions liées à la Covid" attristent, puise son énergie positive dans "une baignade au Cros de Cagnes, deux fois par jour. Pluie ou vent, ça reste quelque chose de vraiment spécial". Vous êtes frileux ? David a d’autres recettes à partager comme passer des moments en famille, la pratique de la course à pied et regarder les matchs de l’OGC Nice.

"Boire une tisane en lisant de la philosophie"

Pour garder le moral en toutes circonstances, Clémentine, trentenaire à La Crau, "regarde Star Trek pour m’évader de la Planète Terre et rêver à une espèce humaine un peu moins arriérée". Il lui est aussi agréable de "faire plus de sport pour évacuer les émotions négatives. Boire une tisane en lisant de la philosophie. La course à pied. Participer à des ateliers théâtre pleins de douceur et de convivialité". Son secret pour rester de donne humeur : "garder son indépendance d’esprit face à la situation et réduire son exposition aux médias"

"Donner de mon temps aux sinistrés d’Alex"

Fab, professeure de musique à Aspremont, aime aller au spectacle pour se changer les idées "et donner de mon temps aux sinistrés de la tempête Alex ». « Ne pas avoir peur et faire ce qu’il faut pour pouvoir profiter de la vie en toute sécurité" c’est-à-dire "être vaccinée, respecter les gestes barrières pour continuer à vivre à aller au resto, voir des amis et la famille", recommande cette habitante de l’arrière-pays niçois.

"Je me suis mise à la peinture"

A 75 ans, Yolande s’est mise à la peinture pour chasser les idées noires et se consoler de "ne pas pouvoir profiter de mes enfants qui n’habitent pas à Nice. Cela m’occupe l’esprit et m’éloigne des écrans et des mauvaises nouvelles permanentes. Je ne supporte plus les jérémiades des non vaccinés", insiste-t-elle. "Il faut chercher en soi ce qui nous fait vibrer, apprécier les bonnes choses et les gens qui nous entourent, et faire de la bonne cuisine, cela occupe l’esprit".

 

"Méditer en brodant et tricotant"

"Je lis, je vais au spectacle dès que c’est possible, je ne regarde pas la télévision ou alors des fictions, j’envoie des bêtises sur Whatsapp à mes amies, je brode et je tricote, ce qui me permet de méditer et de me recentrer sur l’essentiel". Voici la leçon de vie de Priscille. Pour lutter contre la morosité, la Dracénoise de 45 ans propose d’"échanger avec les gens qu’on aime, éviter les débats stériles, et se construire une cabane intérieure faite de bric et de broc, mais surtout de ce qui nous anime et nous rend singulier."

Le jardinage

Enfin Jany, Cagnoise de 68 ans s’adonne "à la randonnée dans une association" et au "jardinage dans un jardin familial". Pour garder le sourire, elle s’attache à  "préserver de bonnes relations avec mes enfants, faire de bons petits plats équilibrés pour se maintenir en bonne santé". "Avoir du temps pour prendre soin de soi" voici, selon elle, la meilleure façon de garder le moral en cette période inédite.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.