“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Ce jeu s'est vendu à plus d'un million d'exemplaires et une édition spéciale "Cannes" a été créée spécialement

Mis à jour le 21/02/2020 à 21:35 Publié le 21/02/2020 à 20:41
Cyril Demaegd, créateur du jeux Unlock.

Cyril Demaegd, créateur du jeux Unlock. Photo Patrice Lapoirie

Ce jeu s'est vendu à plus d'un million d'exemplaires et une édition spéciale "Cannes" a été créée spécialement

L’As d’Or, c’est un peu la Palme d’Or du Festival des jeux. Et Unlock avait raflé ce prix en 2017. Depuis? 1,2 million d’exemplaires vendus dans 17 pays! Cette année, pour le Festival, le créateur propose une édition spéciale Cannes.

Le principe : "c’est un jeu d’escape room, simple et familial", résume le créateur Cyril Demaegd, game designer chez l’éditeur Space Cowboys.

Et pour cette 34e édition, il a créé une édition spéciale - et exclusivement disponible pendant le Festival des jeux - sur le thème du masque de fer.

Lors de la visite imaginaire d’une exposition sur l’île Sainte-Marguerite, les joueurs se retrouvent projetés dans le temps et enfermés à la place du masque de fer.

Ils ont une heure pour retrouver leur époque, et doivent pour cela résoudre des énigmes. "Les objets à trouver prennent la forme de cartes. Et pour ceux qui sont allergiques à la lecture et aux notices, il y a des petits tutoriels dans chaque boîte pour apprendre en jouant !" 

Coopération, écoute, réflexion et imagination seront nécessaires aux 6 joueurs maximum pour parvenir à leur but.

Outre le “spécial Masque de Fer”, 24 autres aventures sont disponibles. Et des mini jeux de 20 minutes sont également téléchargeables gratuitement sur le site www.spacecowboys.fr.

à partir de 1 €


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.