Rubriques




Se connecter à

Avec "Un ptit dessin", cette illustratrice esquisse de tendres histoires pour les enfants

Installée à Biot, Charlotte, illustratrice, esquisse de tendres histoires pour les enfants. Depuis six ans, son univers poétique et fantaisiste enchante.

aurore harrouis (aharrouis@nicematin.fr) Publié le 26/10/2021 à 16:08, mis à jour le 26/10/2021 à 14:41
Photo Franz Chavaroche

Ce sont de petits êtres charmants, légers et candides. Un mini-chevalier qui tient son dragon en laisse dans les airs, comme on trimballe un ballon gonflé à l’hélium. Une fillette aux cheveux bleus, chapeau pointu vissé sur le crâne, chat dans les bras. Une fée à la mine renfrognée. Une étoile sur un monticule de mousse, qui éclaire la forêt. Des champignons magiques. Des maisons hautes avec des toits en ardoise, des volets roses, des cigognes sur les conduits de cheminée. Demeure où l’on aimerait se poser. Couleurs tendres sur papier aquarelle. Petits dessins poétiques et fantaisistes.

Matous rigolos

Il y a encore les chats, en tous genres. Des matous rigolos, somnolents. Version linogravure. Des gentils minous, sur les marque-pages. Mais aussi des mini-citrouilles écrasées, sur une carte. Et une fille en culotte et chaussettes, soutien-gorge au poignet, qui court, apeurée.

"Cette image m’est venue après un rêve dans lequel un certain monsieur Matthieux pouvait disposer de mes molaires s’il m’arrivait quelque chose et ce, par accident ou pas! Il fallait fuir", rit Charlotte.

Par fulgurance. C’est souvent ainsi que les idées surgissent pour l’illustratrice jeunesse installée depuis trois ans à Biot, dans une maison de village, en haut d’une grimpette ardue.

 

"La dernière fois, une amie m’a proposé d’aller chercher son fils à l’école en trottinette et j’ai imaginé ce croquis", dit-elle en pointant la double page de carnet sur laquelle est représenté un petit garçon, à trottinette sous les mers.

La fenêtre de l’atelier de l’illustratrice s’ouvre justement sur la Méditerranée, au loin. Les vieilles pierres au premier plan.

Ses deux magnifiques chats, Miko et Oz, sources inépuisables d’inspiration, passent, toisent le visiteur, s’étendent entre les carnets de croquis, les pinceaux, les stylos à plumes étranges et les gouges. Univers bien rangé. "Parce que vous veniez", glisse la jeune femme.

Charlotte s’est mise au dessin il y a à peine six ans. "Enfant, j’aimais dessiner, mais j’ai un peu perdu tout ça en grandissant…" Rangé, le côté créatif. Celle qui vivait à Paris, exerçait le métier de développeur informatique pour une grosse boîte de voyages en ligne. "J’ai été passionnée par l’apprentissage de mon métier. Une fois installée dedans, ça m’a un peu moins intéressée."

Changement de cap, il y a six ans. Il faut à Charlotte un nouveau défi, une nouvelle pratique à engranger. À la mairie de Paris, elle prend des cours de modèles vivants. Entame des œuvres autour du photo réalisme. Une amie lui demande un dessin pour son petit. Même pas peur, elle se lance. "Travailler pour les enfants demande une imagination plus importante. Tout ça se muscle, se travaille."

Bientôt un album

Elle crée Unptitdessin, sa marque de fabrique. Admirative de l’œuvre des dessinateurs Guillaume Bianco ou Camille Jourdy, Charlotte étoffe les mimiques de ses personnages, peaufine le mouvement des corps.

 

Pour mieux transmettre de la douceur, de l’émotion dans son travail, qu’elle encadre ensuite elle-même dans des rectangles classiques ou des cercles à broder.

Elle travaille aussi à la commande, pour des faire-part de naissance. Bientôt, Charlotte ira encore plus loin. Et racontera une belle histoire. Celle de Maurice et les montagnes de choses, le titre du premier livre qu’elle prépare. "L’histoire m’est venue d’une traite, je l’ai dictée à mon téléphone! a parle d’amour et d’amitié dans une maison qui déborde de choses…"


Le travail de Charlotte sur Instagram @unptitdessin, en vente sur Etsy et au magasin Les Socquettes de l’archiduchesse à Biot.
Tarifs: entre 39 et 80 euros une aquarelle, 7 et 12 euros une reproduction, 5 euros le marque page.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.