La F(ê)aites de la danse fera son grand retour à Monaco en 2023

Le chorégraphe des Ballets de Monte-Carlo, Jean-Christophe Maillot, annonce le retour de cet événement populaire qui avait réuni une impressionnante foule sur la place du Casino de Monte-Carlo en 2017.

Cédric Vérany Publié le 05/11/2022 à 10:37, mis à jour le 05/11/2022 à 10:57
En 2017, la première édition de la F(ê)aites de la danse avait été un franc succès Photo Jean-François Ottonello

La première, en 2017, reste un doux souvenir. Depuis six ans, de reports en pandémie, la deuxième édition de la Fête de la danse ou F(ê)aites de la danse s’est fait attendre. La voici prévue pour le 8 juillet 2023, investissant à nouveau Monte-Carlo pour inviter le public à danser toute la nuit.

"La soirée sera sous la forme généreuse que l’on a connu. J’ai le souvenir d’une nuit de partage joyeux et c’est ce sentiment que devront retrouver les gens qui ont tellement attendu son retour", promet Jean-Christophe Maillot.

S’il veut conserver encore certains contours secrets pour préserver la surprise, il confirme le retour du marathon de danse ou de la discothèque silencieuse qui permettra en posant l’un des 3 000 casques à disposition sur ses oreilles, d’écouter de façon aléatoire la performance d’un DJ electro, ou des tubes des années 80 et de danser à l’unisson.

Comme en 2017, Antonio Castrignanò et son orchestre des Pouilles seront de la partie pour accompagner la compagnie dans le ballet Core Meu capable d’embraser le public en quelques notes. Tout comme le célèbre musicien Goran Bregović – lui aussi annoncé – et qui s’y connaît pour animer les foules.

Le dimanche matin, une matinée détox et un cours de yoga géant permettront de se remettre des agapes de la veille.

Et de réfléchir à de futures éditions, "comme un mini-festival", avance Jean-Christophe Maillot "pour suivre un mouvement de sortir des lieux clos que sont les théâtres, car désormais, les gens veulent de plus en plus que l’on vienne à eux".

En 2017, la première édition de la F(ê)aites de la danse avait été un franc succès Photo Jean-François Ottonello.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.