Rubriques




Se connecter à

VTT: première pour Champoussin aux Championnats du Monde

A tout juste 18 ans, le Niçois vivra ses premiers championnats du monde. L'objectif : confirmer un début de saison prometteur

PIERRE GAULT Publié le 23/06/2016 à 05:05, mis à jour le 23/06/2016 à 05:05
Le licencié de l'UC Monaco essaiera de faire aussi bien sur les mondiaux qu'au championnat d'Europe (5e). Photo DR

Une satisfaction ». C'est ainsi que le jeune azuréen, Clément Champoussin, résume en toute modestie sa sélection pour les prochains championnats du monde VTT à Nove Mesto, en République Tchèque, dans la catégorie des Juniors. Une surprise ? Pas du tout. La liste dévoilée par la fédération française reprend exactement les mêmes coureurs choisis les fois précédentes (à l'exception de Julie Bresset). La continuité a donc primé. Mais la sélection du licencié de l'UC Monaco semble surtout due à un début de saison particulièrement réussi, marqué par une cinquième place obtenue en mai dernier en Suède lors des championnats d'Europe. « Cette sélection fait plaisir » confie le jeune cycliste. « Elle récompense tous les efforts faits lors des entraînements et des compétitions. Et puis c'est très valorisant. Ça t'incite à donner le maximum puisqu'à chaque fois que tu es en équipe de France, tu as envie d'y retourner le plus vite possible ».

Reste que le Mondial sera une toute nouvelle expérience. Même s'il est habitué des courses internationales avec les Junior Series, Clément Champoussin n'a pas encore couru à un tel niveau. Car oui, malgré cette année olympique, la rivalité et la concurrence dans la catégorie des Juniors seront au sommet. Ramener un maillot arc-en-ciel n'est pas une occasion à rater. « Cette course est une des plus belles de l'année pour nous. Il y aura un gros niveau, c'est sûr » raconte le Niçois.

 

« Je pense que ça va rouler plus fort que d'habitude. En plus, le parcours est assez difficile aussi bien physiquement que tactiquement. Ce sera compliqué. Mais on va essayer de courir intelligemment et surtout de ne pas faire d'erreur ! ».

La compétition se révélera donc à coup sûr intense. Mais pour l'instant, la principale préoccupation de Clément reste le Baccalauréat (ES pour être précis). Un examen qu'il souhaite obtenir avec mention mais qui empiète directement sur sa préparation.

« J'arrive à concilier les deux » rassure-t-il. « J'ai réussi à m'entraîner pendant les révisions en m'autorisant quelques sorties. Le seul problème, c'est que je révise un peu plus tard le soir et donc que j'accumule de la fatigue. Mais c'est loin d'être dramatique. Et puis dès la fin du Bac, je partirai en Autriche avec l'équipe de France pour faire une course le week-end ». La fatigue n'apparaît cependant pas comme un obstacle. Ce qui prédomine chez le jeune coureur, c'est sa détermination. « J'ai hâte que ça commence ! Je ne me fixe pas d'objectifs précis. Mais une telle course te motive et te tire vers le haut. On verra bien ». Ces championnats du monde seront peut-être le moment d'une confirmation : celle de l'émergence d'un grand talent.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.