“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les joies irremplaçables de la rencontre

Mis à jour le 25/11/2018 à 05:05 Publié le 25/11/2018 à 05:04
Une haie d'honneur attendait le souverain avenue De Gaulle.

Les joies irremplaçables de la rencontre

Des échassiers ailés et des acrobates remontant l'avenue du Général-de-Gaulle au son de cuivres jazzy.

Des échassiers ailés et des acrobates remontant l'avenue du Général-de-Gaulle au son de cuivres jazzy. Des Beausoleillois massés de part et d'autre de l'asphalte, comme sur le finish d'une étape du Tour de France, et tendant la main à un prince Albert II aussi avenant que souriant. Joie et partage étaient au programme, hier soir à Beausoleil, pour l'inauguration du « Centre culturel Prince Héréditaire Jacques de Monaco ».

Derrière ces sourires, un nouvel espoir pour une commune modeste mais riche de sa diversité. « La plus jeune du département avec ses 39 ans de moyenne d'âge », a rappelé aussi le maire.

Edile pas peu fier de voir aboutir un projet de longue date (lire page précédente) et qui n'oubliera pas de sitôt cette douce soirée d'automne. « Nous sommes le 24 novembre et, chaque 24 novembre, j'ai un pincement au cœur. Car c'est à cette même date, en 2009, qu'on m'avait jeté en prison à tort. Mais à compter de ce jour, grâce au hasard, il n'y aura plus que le 24 novembre 2018 qui comptera pour moi. »

Ce jour où « Beausoleil s'est doté très bel outil d'expression de la mosaïque culturelle de notre temps qui constitue un défi à relever », selon les mots prononcés par le prince Albert II dans la nouvelle salle de spectacle de la Ville. Une scène baptisée par un tour de chant des Kids United New Generation. Tout un symbole que ces mômes reprenant du Aznavour (Emmenez-moi) et du Bourvil (La Tendresse) dans ce nouveau théâtre intergénérationnel.

Un tremplin « fédérateur », « éveilleur de curiosités et peut-être même de vocations », selon les souhaits de Gérard Spinelli. « Que l'aventure commence ! », a ainsi conclu l'édile après la visite de ce nouvel abri culturel des Beausoleillois.

Une aventure intimement liée à la Principauté selon le maire. « Beausoleil est née d'une volonté monégasque. Son maire-fondateur, Camille Blanc, était également président de la SBM (...) Beausoleil est une ville française et un quartier de Monaco. »

Un « quartier » dont les membres de la famille princière sont les citoyens d'honneur et dont le nom du prince héréditaire Jacques s'affiche désormais en lumière sur la façade d'une bâtisse qui bouleversera la vie de la cité.

« En dénommant "Prince Héréditaire Jacques de Monaco" le Centre culturel de Beausoleil, vous manifestez, pour aujourd'hui et pour demain, cette imbrication fondée sur des décennies de proximité. Je suis extrêmement sensible à cette marque d'attention », a salué le souverain en formant des vœux de « très longue vie » au CCPJ.

«À l'heure où tant de drames éprouvent le monde, parfois tout près d'ici. À l'heure où nos jeunes sont en quête de stabilité et de points d'ancrage, je forme le souhait que le Centre culturel Prince Héréditaire Jacques de Monaco procure à toutes celles et tous ceux qui le fréquentent les joies irremplaçables de la rencontre de l'autre, dans le respect de la diversité. »

Et comment ne pas s'épanouir, personnellement ou collectivement, avec pareil outil ! Danse, musique, littérature… L'art et le partage disposent désormais d'un écrin moderne et chaleureux à Beausoleil.

Les Kids United New Generation ont chanté six tubes sur scène.
Une relique de l'ancien garage D'Amico.
La ludothèque accessible dès l'âge de 6 mois.
L'espace « Jeux vidéo » va faire le bonheur des ados.
Une salle de musique pour cours collectifs.
Le Prince a reçu l'album de Noël des Kids United New Generation.
Prince et élus ont découvert le superbe studio de danse de 120 m2.
La nouvelle salle de spectacle de Beausoleil et 267 strapontins.
Le hall d'accueil et son vaste espace d'exposition.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct