“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Jeux des petits Etats : les premières médailles

Mis à jour le 01/06/2017 à 05:10 Publié le 01/06/2017 à 05:09
À droite : l'or au bout de l'effort pour Tiffany Pou sur le 200 m papillon.

À droite : l'or au bout de l'effort pour Tiffany Pou sur le 200 m papillon. Charly Gallo / Direction de la Communication

Monaco-Matin, source d'infos de qualité

Jeux des petits Etats : les premières médailles

En présence du prince Albert II, natation, boules et cyclisme ont permis à la Principauté d'ouvrir son compteur médailles. En natation, boule lyonnaise et cyclisme sur route

Premier jour de compétition faste pour les Monégasques à Saint-Marin qui ont pu compter sur la présence du prince Albert II, présent sur de nombreux sites au plus près des athlètes pour les encourager dans leurs efforts.

En cyclisme (course sur route), tout semblait aller pour le mieux pour Franck Giusta, Victor Langellotti, Andrej Petrovski et Brandon Rivera. Mais c'était sans compter sur quelques imprévus (dont la chute de Victor Langellotti). Au final, c'est au sprint qu'Andrej Petrovski décroche le bronze, devançant Brandon Rivera (4e).

Les boulistes se sont mis en exergue. Florian Valeri (qui avait participé il y a dix ans aux Jeux à Monaco en 2007) et Gianni Bresciano ont obtenu l'argent (lyonnaise). Ils ont croisé le chemin du Montenegro qui compte dans ses rangs un champion d'Europe, c'est dire le niveau.

En pétanque, belle performance de la doublette composée de Jean-Luc Fuentes et Cincinnatto Martire qui montent sur la 3e marche du podium. Après un revers subi de peu face à Andorre qui aurait pu les laisser sur le carreau (défaite d'un point, tout s'est joué au temps), ils ont eu le mérite de se relancer dans la compétition. « Il y a un peu de déception, mais cette médaille est aussi une grande fierté. »

C'est en fin de journée qu'a retenti, pour la première fois, l'hymne monégasque dans le ciel de Saint-Marin. Tiffany Pou a signé un très bel exploit en finale du 200 m papillon. Pour sa deuxième participation aux Jeux, elle ne visait « que la 3e place. Mais pendant la course, j'ai pris conscience que je pouvais le faire ». Au final, un excellent chrono de 2'20''93 (son meilleur temps).

« Je n'y croyais pas du tout, j'ai mis du temps à réaliser. Cette médaille d'or, c'est vraiment du bonus », confiait à chaud la nageuse de 21 ans qui se remettra dans le grand bain des compétitions tout au long de la semaine (100 m papillon, 200 m et 800 m nage libre, et relais à venir).

À noter par ailleurs que les volleyeurs se sont inclinés de peu face à Saint-Marin (3-2), tandis que les tennismen Lucas Catarina et Florent Diep ont continué leur chemin en simple.

Après l'effort, le réconfort. La délégation monégasque s'est retrouvée pour un moment de convivialité lors du dîner du Comité olympique monégasque. Yvette Lambin-Berti, secrétaire général du COM, a tenu à remercier le souverain pour sa présence et son soutien. Le prince Albert II s'est félicité des premiers résultats positifs, source de motivation pour la suite. Il a tenu à faire part d'un message d'encouragements de la princesse Charlène et de ses enfants. « Toute ma famille est à vos côtés pour ces Jeux. »

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.