Rubriques




Se connecter à

Avec les meilleurs cyclistes mondiaux pour récolter des fonds pour la Fondation Princesse Charlène

Pogacar, Roglic, Gilbert, Sagan, Colbrelli et d’autres stars du cyclisme seront réunis en Principauté pour récolter des fonds pour la Fondation Princesse Charlène de Monaco.

La rédaction Publié le 28/11/2021 à 10:11, mis à jour le 28/11/2021 à 10:01
Une quarantaine de coureurs professionnels et anciens pros seront présents au rendez-vous. Certains ont déjà pris la pose comme Trentin, Hushovd, Kruijswijk, Gilbert, Valgren, Wellens, Sagan ou Stuyven, avec l’ancien pilote moto Michael Doohan (à d.) et son fils Jack (pilote auto, à g.) ou encore Arthur Leclerc. Photos Beking/DR et EPA/MaxPPP

Hormis le Tour de France, c’est un peloton qui rendrait envieux n’importe quel organisateur de course cycliste. Aujourd’hui, en Principauté, ce sont les plus beaux CV du cyclisme actuel qui seront présents pour la première édition de "Beking Monaco", un événement créé par Matteo Trentin - en collaboration avec AWE International Group et Live Your Passion - qui fait la promotion du vélo comme mode de déplacement (lire ci-dessous).

Pour ce Critérium, inscrit au calendrier UCI, figureront ainsi sept des neuf dernières lignes du palmarès du Tour de France, avec les présences de Tadej Pogacar, Geraint Thoimas et Christopher Froome. L’événement est avant tout caritatif, avec des fonds reversés pour la Fondation Princesse Charlène de Monaco ainsi qu’à celle du regretté Michele Scarponi (décédé tragiquement en 2017), en présence de son frère Marco, mais nul doute que ces champions vont se challenger sur cette course.

Un circuit de 1,3 kilomètre

Ces quarante coureurs devront accomplir quarante fois une boucle de 1,3 kilomètre dessinée dans le cœur de Monaco, empruntant les virages du Tabac et de la Rascasse rendus célèbres par la F1, avec une ligne de départ et d’arrivée qui se situera devant le Port Hercule. Avec ce tracé sinueux et plat, le vainqueur sera certainement un sprinteur. Et, là encore, il y a du beau monde sur la ligne de départ, avec Caleb Ewan (5 victoires sur le Tour), le triple champion du monde Peter Sagan, Sonny Colbrelli (champion d’Italie, d’Europe et vainqueur de Paris-Roubaix cette année), Philippe Gilbert (vainqueur de quatre des cinq ‘‘Monuments’’) ou encore Matteo Trentin, l’organisateur aux huit succès sur les grands Tours.

 

"Courir avec tant de collègues et d’amis à Monaco sera une émotion unique et je suis impatient de monter sur mon vélo et d’essayer ce circuit" estime Sonny Colbrelli, l’homme fort de la saison dernière. Preuve qu’il y aura aussi du sport cet après-midi!

Ils seront quarante professionnels au départ du Critérium, parmi eux trois vainqueurs du Tour: Tadej Pogacar (en photo), Chris Froome et Geraint Thomas. Face à eux: Matteo Trentin, Peter Sagan, Primoz Roglic, Philippe Gilbert, Steven Kruijsvijk, Jasper Stuyven, Tim Wellens, Michael Valgren, Davide Formolo, Oliviero Troia, Caleb Ewan, Salvatore Puccio, Luke Rowe, Eddy Dunbar, Dylan Van Baarle, Elia Viviani, Wout Poels, Sonny Colbrelli, Matej Mohoric, Nicolas Roche, Soren Kreg Andersen, Michael Matthews, Robert Stannard, Andrej Zeits, Samuele Battistella, Jakob Fuglsang, Hugo Houle, Alexander Vlasov, Matteo Moschetti, Fausto Masnada, Sam Bennett, Diego Rosa, Niccolò Bonifazio, Davide Rebellin, Danny Van Poppel et les Monégasques Victor Langellotti et Antoine Berlin.

PROGRAMME

10h30- 11h15: Pro/AM exhibition. Course qui réunit douze équipes composées d’un coureur professionnel, un ambassadeur de la Fondation Princesse Charlène (*) et deux amateurs.

13h: présentation des coureurs.

13h30-15h15: Critérium des professionnels.

 

9h-17h: exposition et ateliers pour les enfants sur l’éducation routière.

* On retrouvera notamment les pilotes Valtteri Bottas, Arthur Leclerc, les anciens cyclistes Mario Cipollini, Thor Hushovd, l’ex pilote moto Michael Doohan, Lizzie Deignan, gagnante de Paris-Roubaix...

Matteo Trentin aura une double casquette aujourd’hui. Organisateur et coureur. L’Italien de 32 ans n’est pas seulement un cycliste de grand talent, lui qui a remporté des étapes sur chacun des trois grands Tours, a été champion d’Europe (2018) et vice-champion du monde (2019). Le résident monégasque est très impliqué dans son sport, lui qui - avec Philippe Gilbert - représente les coureurs lorsqu’il s’agit de débattre de la la sécurité avec l’UCI. "Beking Monaco" sera également l’occasion de faire passer quelques messages.

Quels messages souhaitez-vous transmettre à travers cette manifestation sportive?

Le message principal est de montrer à quel point il est bon de faire du vélo même dans les centres urbains. A la fois pour le plaisir et comme moyen de transport. Plus on utilise le vélo, moins notre ville sera embouteillée.

De nombreux grands champions ont répondu à votre appel, est-ce une satisfaction? Est-ce que cela a été facile de les convaincre?

Oui, il y aura plein de grands noms du cyclisme. Et non, ce n’était pas difficile de les convaincre. L’événement aura également une part caritative avec la collecte de fonds pour la Fondation Princesse Charlène et l’Association Michele Scarponi. Tous deux sont impliqués pour aider les moins fortunés que nous et apporter notre petite contribution est important. C’est aussi la première fois qu’en Principauté nous nous retrouvons tous pour cette épreuve et pour une journée dédiée aux enfants.

 

Vous parlez des fonds récoltés pour la "Fondazione Michele Scarponi" (fauché à l’entraînement par un véhicule et décédé en avril 2017 à 37 ans), ce sera une façon de lui rendre hommage?

Michele était l’un d’entre nous et pour beaucoup il l’est toujours... Il ne nous a jamais vraiment quittés. L’association Michele Scarponi s’occupe d’une question très importante pour les cyclistes: la sécurité routière et la protection des usagers ‘‘faibles’’ (piétons et cyclistes) de la route. Et il n’y a pas que les cyclistes professionnels qu’il faut protéger… ce sont surtout les enfants qui vont à l’école à vélo.

Vous êtes très impliqué dans la sécurité routière des cyclistes, trouvez-vous qu’il y a eu des avancées importantes ces dernières années? Comment progresser encore?

On constate que des progrès ont été accomplis et je le remarque surtout dans la Métropole niçoise où des panneaux qui attirent l’attention de tous sur les cyclistes sont présents et où les pistes cyclables de la ville se sont multipliées.

Il y a encore beaucoup à faire mais nous sommes sur la bonne route.

Souhaitez-vous installer dans le temps "Beking" à Monaco à cette date du calendrier?

C’est la première année mais l’idée est de faire de Beking un événement qui perdurera dans le temps. La date de fin novembre est la plus appropriée pour les cyclistes: les vacances sont terminées, presque tout le monde est de retour à Monaco pour reprendre l’entraînement.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.