Voyage au Brésil avec l'artiste Fau Teixeira à Beausoleil

C'est une rencontre artistique pleine de chaleur et couleurs chatoyantes à la galerie de l'Espace Culturel.

Article réservé aux abonnés
SONY ITH Publié le 20/06/2016 à 05:12, mis à jour le 20/06/2016 à 05:12
Fau Teixeira, une artiste écolo venue exprès du Brésil exposer à Beausoleil. Photo S.I.

C'est une rencontre artistique pleine de chaleur et couleurs chatoyantes à la galerie de l'Espace Culturel. L'exposition, signée de Fau Teixeira nous embarque dans un voyage exotique au Brésil, où vit et travaille l'artiste près de Sâo Paulo. Dans cette série, 19 œuvres, la plupart grand format, sont visibles jusqu'au 24 juin.

Des œuvres peintes sur cellulose recyclé pressé, cartons d'emballage ou encore du sac de ciment, usagés. Pour la peinture, de l'encre écologique pour tissu, ou encore du café...Fau a ainsi pour concept, de transformer une chose qu'on n'utilise plus, en une œuvre d'art qu'on admire. Son message : il ne faut pas abîmer la planète pour l'Art.

Ses inspirations, spontanées, proviennent de la vie dans la rue ; elles captent à travers son objectif les détails du monde urbain, tels des graffitis, un art éphémère, qu'elle décline à sa manière sur sa toile écolo en art « durable ».

 

Ses portraits de femmes des différentes régions du Brésil sont réalisés en « free-style », façon BD ; l'artiste se dit inspirée du Street Art et Pop Art, des artistes comme Andy Warhol ou encore Roy Liechtenstein... « Ces portraits reflètent la mentalité des femmes du nord-est, qui attachent beaucoup d'importance à leur apparence » explique t-elle.

Ses autres sujets de prédilection, des perroquets, toucans, ou aras qui prolifèrent dans une réserve naturelle où vit l'artiste, au milieu des végétations luxuriantes.

Née au Brésil, Fau Teixera a toujours dessiné et peint dans sa jeunesse. Elle a étudié initialement l'architecture. Autodidacte en peinture, elle ne cesse d'explorer les matières comme supports ou techniques de peinture, ses inspirations sont, affirme t-elle, illimitées...Car l'art est pour elle, partout, dans son état sauvage. Elle a déjà exposé au Brésil, et pour la première fois à Beausoleil, invitée par Sarah Barrier, adjointe à la Culture. Lors du vernissage, l'artiste a reçu du maire Gérard Spinelli la médaille de la Ville.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.