“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Vif succès pour l'Open Air Cinema à Monaco en juillet

Mis à jour le 30/07/2015 à 08:32 Publié le 30/07/2015 à 08:27
Ils ont été jusqu'à 350 pour un seul film, en juillet, à s'installer sur les sièges ou sofa du cinéma en plein air.

Vif succès pour l'Open Air Cinema à Monaco en juillet

Des films en plein air : en juillet, la formule a convaincu trois fois plus que l’an dernier. Un succès à mettre sur le compte de la météo comme de la programmation, selon l’organisation

Des films en plein air: en juillet, la formule a convaincu trois fois plus que l’an dernier. Un succès à mettre sur le compte de la météo comme de la programmation, selon l’organisation

Un œil sur l'écran, l'autre dans les étoiles. C'est la recette du Monaco Open Air Cinema: projeter des films en plein air, au-dessus du parking des Pêcheurs.

Et la formule fonctionne, selon Sergio Gomes Machado, assistant de direction au Monaco Open Air Cinema et au cinéma des Beaux-Arts.

Il espère "5.000 entrées", en tout, pour juillet.

C'est bien parti: à quelques jours de la fin du mois, ils ont déjà été 4.700 à s'installer devant l'écran géant de 200 m². Soit trois fois plus que l'an dernier.

Quelque chose de "différent"

Les raisons de ce succès? Sergio Gomes Machado évoque, pêle-mêle, les conditions météo -  "Il fait très chaud, les gens sortent peut-être un peu plus", l'appétit des anglophones comme des locaux pour la version originale qui est la norme au Monaco Open Air Cinema, ou encore l'envie de quelque chose de « différent », avec cette expérience de cinéma à l'air libre.

Il y a aussi la programmation, "un peu mieux" que celle de l'an dernier.

Jurassic World est le plus gros score de juillet, avec 350 entrées. Les Minions font à peine moins, avec 320 spectateurs en une séance.

De la science-fiction, une comédie. Sergio Gomes Machado, aussi responsable de la programmation, veut panacher le plus possible, histoire de satisfaire tout le monde.

Seule exception: "On évite les films d'horreur."

Le public ne suit pas trop, "dans la région", lâche-t-il.

Ces différents genres, Sergio Gomes Machado veut continuer à les mêler jusqu'au 20 septembre et la fin de la programmation d'été. Toujours sous les étoiles.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct