“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Vente surprise à un collectionneur étranger de la toile attribuée au Caravage

Mis à jour le 25/06/2019 à 20:37 Publié le 25/06/2019 à 19:30
La toile attribuée au Caravage et représentant Judith décapitant Holopherne est exposée le 14 juin 2019 à l'hôtel Drouot à Paris en prévision de sa vente aux enchères le 27 juin à Toulouse.

La toile attribuée au Caravage et représentant Judith décapitant Holopherne est exposée le 14 juin 2019 à l'hôtel Drouot à Paris en prévision de sa vente aux enchères le 27 juin à Toulouse. AFP / FRANCOIS GUILLOT

Vente surprise à un collectionneur étranger de la toile attribuée au Caravage

Coup de théâtre: 48 heures avant sa mise en vente aux enchères, prévue jeudi à Toulouse, une toile attribuée au Caravage, "Judith et Holopherne", découverte dans un grenier, a été vendue de gré à gré, pour une somme inconnue, à un acheteur étranger.

Le tableau, "estimé 100 à 150 millions d'euros", et réalisé en 1607, va "donc quitter le sol français", souligne un communiqué de presse de la maison toulousaine de ventes Labarbe.

L'accord "est couvert par un engagement de confidentialité pour ce qui concerne le prix et l?identité de l?acheteur", a précisé la maison Labarbe, qui avait découvert la toile en 2014.

"Nous avons reçu une offre qu?il était impossible de ne pas transmettre aux propriétaires du tableau. Le fait que cette offre provienne d?un collectionneur proche d?un grand musée a convaincu le vendeur de l'accepter", souligne pour sa part l'expert en maîtres anciens, Eric Turquin, à qui l??uvre avait été soumise quelques jours après sa découverte.

La toile sera "prochainement restaurée puis exposée dans un grand musée", elle sera ainsi "mise en lumière aux yeux de tous", ce qui a emporté la décision du vendeur, a assuré la maison Labarbe.

Débat sur l'authenticité

Cette vente surprise vient trancher dans l'immédiat le débat sur l'authenticité de l??uvre, qui devait être mise à prix pour 30 millions.

Après sa découverte, l'Etat avait classé le tableau +trésor national+, empêchant, jusqu'en novembre 2018, sa vente à l'étranger. Mais le manque de certitude sur son authenticité et sa valeur ont finalement joué dans sa décision de ne pas s'en porter acquéreur.

Le marché de l'art attendait du coup avec fébrilité les enchères prévues, présumées pouvoir atteindre des sommets, jusqu'à 150 millions d'euros.

Depuis sa découverte, les experts sont divisés sur cette toile, qui représente la scène biblique dans laquelle Judith incarne la résistance du peuple hébreu, dans un clair-obscur dont Michelangelo Merisi, dit le Caravage, était le maître.

Jusque là, seules 65 ?uvres du Caravage, qui ne signait pas ses toiles, sont connues dans le monde.

Dans une explosion de violence, en présence de sa servante, Judith tranche le cou du général assyrien Holopherne, qui lève les yeux sur elle.

L'expert Eric Turquin à Paris le 12 avril 2016, devant "JUdith et Holopherne"
L'expert Eric Turquin à Paris le 12 avril 2016, devant "JUdith et Holopherne" AFP/Archives / PATRICK KOVARIK

 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct