Rubriques




Se connecter à

Un plat de Picasso adjugé et vendu à 17.500 euros à Juan-les-Pins

Lors du cinquième « Parcours céramique », dimanche 8 mai, organisé par la maison Pichon & Noudel-Deniau, les ventes sont allées bon train. De bon augure pour la suite de l’événement.

Margot Dasque Publié le 10/05/2022 à 15:07, mis à jour le 10/05/2022 à 15:06
Ce plat était estimé entre 10.000 et 15.000 euros. (Photo Patrice Lapoirie)

Pas du genre à ciller, il a croisé le regard de son acheteur. Pour ne plus le lâcher. Dimanche, le plat au visage avec la grille signée Picasso a été adjugé pour 17.500 euros. Une belle transaction pour la maison cannoise Pichon & Noudel-Deniau qui a organisé la cinquième édition de son "Parcours céramique" au sein de l’hôtel 5* Belles-Rives de Juan-les-Pins. Une vente aux enchères mettant en lumière la céramique de Vallauris, mais pas seulement.

Puisque, comme l’a pressenti le commissaire-priseur Julien Pichon, les créations made in Lunel de Mithé Espelt ont su séduire. Ses bijoux de décoration ont ravi les coeurs: comme ce miroir pétales estimé entre 800 et 1000 euros - parti à 1700 euros. C’est bien simple: quasiment l’entièreté de la collection présentée a trouvé preneur au-dessus de l’estimation la plus forte.

Whisky et pastis avec Capron

Estimée à 200 euros, la verseuse à whisky de Capron a enivré un acheteur pour 1800 euros quand la bouteille de pastis dans la même veine a été vendue à 980 euros (estimée 150). Patrice Lapoirie / Nice Matin.

Si le maître a capitalisé les plus fortes offres - 16.500 euros pour le pichet chouette ou encore 8600 euros pour son plat de 1948 Wood owl -, on note un bel intérêt pour les plats de Jean Cocteau. Mention spéciale pour "Till l’espiègle", estimé entre 1500 et 2000 euros, vendu 3500. Belle surprise également du côté des bouteilles de Roger Capron. Estimée à 200 euros, sa verseuse à whisky a enivré un acheteur pour 1800 euros quand la bouteille de pastis dans la même veine a été vendue à 980 euros (estimée 150).

Preuve qu’il n’y a pas que des opérations à trois zéros et plus dans ce rendez-vous. Et c’est aussi cela qui fait son succès. On notera par exemple la paire de candélabres Giraud adjugés à 60 euros, la main moulée de Jean Marais à 110 euros ou encore le pique-fleurs chouette de Jacky Coville pour 130 euros.

 

De bon augure pour la prochaine édition...

Quasiment l’entièreté de la collection Mithé Espelt présentée a trouvé preneur au-dessus de l’estimation la plus forte. Patrice Lapoirie / Nice Matin.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.