“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Un nouveau patron pour l'hôtel Colombus à Monaco

Mis à jour le 28/08/2015 à 08:36 Publié le 28/08/2015 à 08:01
Bastien Anouil vient de prendre la direction générale de l'établissement qui compte 72 employés et 181 chambres.

Bastien Anouil vient de prendre la direction générale de l'établissement qui compte 72 employés et 181 chambres. Michaël Alési

Un nouveau patron pour l'hôtel Colombus à Monaco

Bastien Anouil a pris les rênes de l’établissement à Fontvieille. À 31 ans, il est le plus jeune directeur général d’hôtel de la Principauté et entend démarrer la mue

Bastien Anouil a pris les rênes de l’établissement à Fontvieille. À 31 ans, il est le plus jeune directeur général d’hôtel de la Principauté et entend démarrer la mue

Il n'a que 31 ans, et pour lui, son âge "est une chance, une opportunité pour légitimer une certaine méthode de travail". Bastien Anouil est le nouveau directeur général du Columbus Monte-Carlo.

L'hôtel trois étoiles situé à Fontvieille a changé de visage avec ce nouveau manager, costume cravate mais visage toujours juvénile, passionné par le tourisme.

"À quinze ans déjà, je faisais la saison comme plagiste sur le littoral à Cannes", se souvient-il.

Exit les études entamées de sociologie, Bastien choisi de s'engager dans un IUP Tourisme. Ses premières armes, il les réalise à l'hôtel Méridien à Nice. Avant d'intégrer en 2011 le Columbus, au titre de directeur commercial. Quatre ans après, il est le "boss" de l'établissement qui compte 72 employés.

Une charge comme un défi pour ce père de deux enfants et professeur sur son temps libre à l'Université de Nice pour enseigner le management hôtelier "et transmettre les connaissances que j'ai déjà acquises".

Sa feuille de route pour le Columbus? "Apporter une vision pour repositionner l'hôtel dans l'esprit lifestyle européen".

"Un style unique qui doit rester notre identité"

À son ouverture en 2001, le Columbus, premier "boutique hôtel" de la Principauté jouait la carte d'un créneau peu ou pas exploité à Monaco. Celui d'un hôtel abordable mais design, confortable, dans l'air du temps.

Et branché. La touche people en plus, car le pilote de F1, David Coulthard est un des "papas" du Columbus. Quinze ans plus tard, les propriétaires ont changé et l'image de l'hôtel demande un rafraîchissement.

"Nous avons déjà préparé deux chambres témoins (sur les 181 que compte l'hôtel) pour réfléchir à notre programme de rénovation et d'amélioration tendant vers le design et la nouvelle technologie. Encore faudra-t-il trouver le bon moment pour lancer des travaux car nous n'avons jamais vraiment de saison creuse ", commente Bastien Anouil.

"Nous avons un style unique qui doit rester notre identité, en étant proche des gens, décontracté, un personnel à l'écoute tout en offrant un service luxe. C'est notre créneau: le luxe abordable".

Prisée par la clientèle hétérogène - beaucoup de Français, de Britanniques et de congressistes - l'hôtel tire son épingle du jeu dans l'échiquier hôtelier de la Principauté, jouant sur la carte du meilleur qualité/prix monégasque.

Un créneau que les propriétaires de l'établissement (les frères Livingstone et de leur groupe "London + Regional" qui détient aussi le Fairmont Monte-Carlo NDLR) entendent conserver.

C'est la mission que doit développer le nouveau directeur. À l'aise dans son entreprise, et enthousiaste, "je suis entouré de grands professionnels, des gens qui construisent chaque jour le succès de l'hôtel. Mon rôle sera d'apporter une vision stratégique".


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct