Rubriques




Se connecter à

Un cri d'alarme en images sur l'extinction animale

Jean-Charles Vinaj expose jusqu'à dimanche une série de photographies réalisées dans 13 pays pour témoigner de la cohabitation entre l'homme et des animaux en voie de disparition

Publié le 22/11/2018 à 05:04, mis à jour le 22/11/2018 à 05:04
Manuel Vitali/Dir'Com'

C'est une promenade en images dans un jardin extraordinaire. Peuplé d'animaux majestueux… mais menacés… Avec « Live Together », son exposition au Grimaldi Forum, le photographe Jean-Charles Vinaj veut déclencher une prise de conscience. Mieux, lancer « un cri d'alarme face à notre biodiversité » conforte-t-il, « la sixième extinction de masse des animaux a démarré, et c'est la première par la seule faute de la main de l'homme ».

Ces dernières années, il a sillonné treize pays pour photographier 17 espèces en voie d'extinction pour diverses raisons.

Le témoignage en images de son travail est accroché jusqu'à dimanche sur les murs de l'espace Indigo. Des clichés où il est le témoin de la cohabitation entre l'homme et l'animal. À chaque fois, il a photographié l'animal dans son environnement naturel pour comprendre ses relations avec l'homme.

 

À commencer par le tigre en Inde, son animal de prédilection, dont les crocs sont craints en Inde par les villageois.

Un documentaire à l'étude

L'exposition s'attache aussi, pèle mêle, à témoigner du quotidien des dragons de Komodo en Indonésie, des hyènes en Éthiopie, des gorilles au Rwanda.

Avec le soutien de la fondation Prince Albert II et de la banque EFG Monaco, il passe de longues périodes sur place pour comprendre les phénomènes d'appauvrissement des races. Dus aux changements climatiques ou la bêtise humaine. « Nous avons les moyens d'agir, il faut le faire maintenant, sensibiliser les consciences en dénonçant le business fait autour de certains animaux. Mais aussi toucher les consommateurs pour réduire l'utilisation de l'huile de palme ou du bois exotique par exemple ».

 

Prochaine étape : retourner dans divers pays déjà visités pour suivre le processus et réaliser un documentaire de 52 minutes.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.