“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Un Coréen de 23 ans remporte les Masters de chant de Monte-Carlo et empoche 30.000 euros

Mis à jour le 15/10/2017 à 14:34 Publié le 15/10/2017 à 14:34
Gil Beyong-Lee, vainqueur, entre (de gauche à droite) Ruggero Raimondi, président du jury, Jacques Boisson, secrétaire d'Etat, Jean-Marie Fournier, directeur fondateur des Masters.

Gil Beyong-Lee, vainqueur, entre (de gauche à droite) Ruggero Raimondi, président du jury, Jacques Boisson, secrétaire d'Etat, Jean-Marie Fournier, directeur fondateur des Masters. Photo A.P.

Un Coréen de 23 ans remporte les Masters de chant de Monte-Carlo et empoche 30.000 euros

Le Coréen Gil Byeong-Min a pris le dessus sur son compatriote et aîné Kyubong Gerard Lee, samedi 13 octobre soir en finale à l'auditorium Rainier-III.

"Et le vainqueur est: Gil Byeong-Min!" La sentence est tombée samedi soir vers minuit, dans l’Auditorium Rainier III, de la bouche du président du jury, le grand baryton Ruggero Raimondi.

Le jury a préféré récompenser un artiste en devenir plutôt qu’un professionnel confirmé en décernant le Prix Prince Rainier III au Sud Coréen Gil Byeong-Min. A 23 ans, ce dernier et sa voix de basse ont eu raison de son compatriote, Kyubong Gerard Lee, baryton plus expérimenté du haut de ses 34 ans.

Les deux candidats se sont affrontés à coup d’airs de Mozart, Bizet , Ponchielli ou Giordano sous les yeux du "candide" du jury de cette édition: le directeur du Figaro, Alexis Brézet.

Le lauréat du Prix Prince Rainier III a remporté un chèque de 30.000 euros.


La suite du direct