“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Toutes les dispositions sanitaires ont été prises pour que l'opéra Thaïs se joue ce vendredi à Monaco, le public impatient

Mis à jour le 17/01/2021 à 20:26 Publié le 17/01/2021 à 20:21
Marina Rebeka est l’interprète de l’opéra "Thaïs", qui sera joué à partir de vendredi prochain. À ses côtés, le directeur de l’Opéra Jean-louis Grinda pendant une répétition.

Marina Rebeka est l’interprète de l’opéra "Thaïs", qui sera joué à partir de vendredi prochain. À ses côtés, le directeur de l’Opéra Jean-louis Grinda pendant une répétition. Photo DR

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Toutes les dispositions sanitaires ont été prises pour que l'opéra Thaïs se joue ce vendredi à Monaco, le public impatient

Les représentations de l’œuvre de Massenet auront lieu à partir de ce vendredi à 14 heures à la salle Garnier, en principauté de Monaco. Toutes les dispositions sanitaires ont été prises tant du côté des artistes que de l’accueil du public.

La culture, à Monaco, continue à résister face à la crise. L’opéra est aussi déterminé qu’un village d’irréductibles Gaulois : par tout Thaïs !

L’ouvrage de Massenet portant ce titre sera donné à partir de vendredi, avec des horaires avancés à 14 heures.

Le besoin de spectacle est tel, par les temps qui courent, que beaucoup d’auditeurs ont fait savoir qu’ils prendraient un après-midi de congé pour y assister.

Une distribution exceptionnelle

Il est vrai que la distribution proposée est l’une des meilleures au monde avec Marina Rebeka dans le rôle de Thaïs et Ludovic Tézier dans celui d’Athanaël.

À quoi il faut ajouter le ténor monégasque Jean-François Borras dans le rôle de Nicias, lequel a été pressenti pour le même emploi par le Metropolitan Opera de New York. C’est tout dire !

Toutes les précautions sanitaires ont été prises pendant les répétitions, nous rapporte Jean-Louis Grinda, directeur de l’Opéra.

Elles se sont faites avec des masques, avec des sens de circulation précis en coulisses, des cheminements particuliers empêchant musiciens et chanteurs de se croiser, des tests réguliers de tous les participants (techniciens et administrateurs compris).

Aucun test ne s’est révélé positif. Toutes les précautions sanitaires seront également prises dans la salle pour le public.

Jean-Louis Grinda assurera la mise en scène, pour ce spectacle qui est coproduit avec l’Opéra de Hong Kong.

L’histoire est celle d’une courtisane qui, rencontrant la compagnie d’un prêtre, est attirée par la sainteté, tandis que celui-ci sombre dans la luxure.

"J’ai imaginé une mise en scène mi-abstraite, mi-réaliste dans une ambiance noire proche de celle des œuvres du peintre Soulage, nous dit Jean-Louis Grinda. Il y a dans le personnage de Thaïs une similitude avec la célèbre courtisane Liane de Pougy qui, à la Belle Époque, fréquentait le Casino de Monte-Carlo au bras de quelques grands de ce monde, et qui a fini dans la foi, devenant sœur Marie de la Pénitence."

Curieuse époque où les courtisanes prennent le voile et le public le masque !

Savoir +

Salle Garnier, les vendredi 22, dimanche 24, mardi 26 et jeudi 28 janvier, à 14 heures.
Tarifs : de 60 à 170 euros. Tél. 98.06.28.28.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.