“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Stéphane Chausse et Manu Katché embrasent le Rainier-III

Mis à jour le 15/08/2018 à 05:05 Publié le 15/08/2018 à 05:04
Les quatre virtuoses ont ravi le public.

Les quatre virtuoses ont ravi le public. L.B.

Stéphane Chausse et Manu Katché embrasent le Rainier-III

C'est un plaisir immense que de jouer dans un tel lieu, on sent qu'il y a de bonnes vibrations », lançait Manu Katché au micro, lundi soir lors du concert au château, parvis Rainier-III.

C'est un plaisir immense que de jouer dans un tel lieu, on sent qu'il y a de bonnes vibrations », lançait Manu Katché au micro, lundi soir lors du concert au château, parvis Rainier-III. Et de taquiner gentiment le clarinettiste mentonnais, Stéphane Chausse : « Il est timide c'est pour ça que je prends le micro. »

Une timidité qui s'évapore instantanément dès lors que le musicien s'empare de sa clarinette ou de son capricieux Electronic Wind Instrument (ewi) pour laisser place à un talent incommensurable.

Avec Jerry Léonide (claviers) et Jérôme Regard (contrebasse), l'ensemble - et c'est le cas de le dire ! - a offert un concert sensationnel.

Salle comble

Dans un amphithéâtre plein à craquer, le public s'est délecté notamment des compositions de Stéphane Chausse et de Manu Katché, avec parfois quelques morceaux revisités comme « Blackbird » des Beatles.

Les amateurs de jazz ont pu profiter d'un instant magique avec, comme le genre l'impose, de longs solos instrumentaux disséminés dans les titres. C'est dans ces moments-là que l'on sait qu'on a devant soi quatre virtuoses.

Manu Katché a d'ailleurs fait plaisir à Jean-Louis Dedieu, adjoint à la culture de Roquebrune-Cap-Martin, en laissant entendre qu'il reviendrait sur cette scène. Un élu doublement heureux puisqu'il a pu constater les progrès certains de son ancien élève, Stéphane Chausse…


La suite du direct