“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Salvador Dalí va "hanter" l’été monégasque

Mis à jour le 14/01/2019 à 09:21 Publié le 14/01/2019 à 10:00

Salvador Dalí va "hanter" l’été monégasque

Pour marquer le trentième anniversaire de sa disparition, l’exposition estivale du Grimaldi Forum racontera le travail et les influences du maître catalan, chantre du surréalisme

Il avait eu cette phrase définitive, comme une saillie: "Le surréalisme, c’est moi". Mais Salvador Dalí n’était pas que le chantre du surréalisme. Ce sont toutes les facettes de l’artiste que les équipes du Grimaldi Forum s’attarderont à dévoiler cet été dans "Dalí, une histoire de la peinture" du 6 juillet au 8 septembre.

Le 18e rendez-vous estival de l’établissement, qui comme cela avait déjà été le cas avec Andy Warhol, Pablo Picasso ou Francis Bacon, consacrera toute l’exposition à un artiste unique.

L’influence des maîtres

Et le cas Dalí est intéressant car l’artiste catalan, dont on célèbre cette année les 30 ans de la disparition, a été largement influencé par les grands maîtres de la peinture classique.

"L’exposition se prépare en collaboration avec Montse Aguer, directrice des musées Dalí qui a souhaité dévoiler l’artiste sur une période allant de 1912 à 1983" détaille Catherine Alestchenkoff, directrice des événements culturels du Grimaldi Forum. "Nous verrons comment Dalí va s’affranchir des mouvements d’avant-garde européens pour construire son propre univers pictural".

La dernière section de l’exposition montre justement l’influence de Velasquez ou Raphaël sur le pinceau de Salvador Dalí et comment il s’est servi de l’académique pour tendre vers le surréalisme.

Un voyage en cinquante tableaux et une trentaine de dessins issus principalement - et c’est exceptionnel - de la fondation Gala-Salvador Dalí de Figueres et du musée Reine Sofia de Madrid.

Photo DR

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct